SAINT-FLOUR (Cantal) : Cathédrale Saint-Pierre

Huile sur toile anonyme : Saint Florus prêchant sur le mont Indiciac

Au premier plan, un jeune berger, pieds nus, est agenouillé avec ses deux mains en appuis au sol et la tête légèrement de profil comme pour mieux prêter une oreille attentive à l'enseignement de saint Florus.
Il est vêtu d'un pantalon arrivant à mi-mollet, d'une chemise dont il a remonté les manches et d'une veste en peau de mouton, sans manche, fermée par une ceinture de cuir.
Afin de ne pas être distrait dans son écoute, il a déposé sa cabrette près de lui. Elle est munie d'un porte-vent décoré d'une torsade et l'on distingue le boîtier à boules dont les deux qui abritent les anches sont plus volumineuses. Cette remarque et la longueur importante de la bague nous incite à dire que l'artiste ne fréquentait pas régulièrement des cabretaïres.

Seconde moitié du XIXe siècle

Cabrette à bouche, reconnaissable à son boitier à quatre boules : deux accolées en haut, curieusement plus petites que les deux autres située au dessous de la ligature habituelle. un élément de même matière (ivoire) est visible entre la boule en haut à gauche et le sac, mais il s'agit apparemment d'une souche très simple et non d'une tête formant angle droit comme sur la plupart des cabrettes. Le tuayu mélodique est placé du côté de la main droite du musicien, six trous seulement sont visibles sur sa face supérieure (pas de trou de petit doigt). Ce tuyau mélodique est extérieurement conique et de diamètre assez fort son cône est régulier et la forme en pavillon de l'extrémité du hautbois semble uniquement due au rajout d'une étroite bague. le petit bourdon est extérieurement quasi cylindrique, peu ouvragé. Sa coulisse d'accord est juste suggérée par une tache blanche en sa partie médiane. Une petite baque blanche marque son extrémité inférieure.
Tuyau mélodique et petit bourdon sont classiquement tous deux dotés en leur partie supérieure, d'une large bague en ivoire, dont la partie haute forme une petite moulure.
Le porte-vent est de couleur noire tandis que les deux autres tuyaux sont brun clair (buis teinté probablement). Il est doté d'un décor en spirale très clair sur toute sa longueur, à l'exception de la partie côté bouche qui est renforcée par une bague en ivoire. Côté sac il s'insère dans une souche également en ivoire, conique. Le sac, de couleur brun foncé, semble en cuir brut non revêtu d'un tissu.

J.C. Roc

 

 clichés Jean-Claude Roc (droits réservés)

Retour Saint-F
Circuit photos, fiche précédente, fiche suivante