Site http://jeanluc.matte.free.fr

  Typologie des instruments à vent

selon leur mode de production des notes

Fiches d'illustration : clarinettes à deux tuyaux mélodiques identiques accolés, embouchées par une corne

Ce type d'instrument a été désigné par "Muse à corne" par Lionel Dieu qui le place entre la clarinette double "muse" et la cornemuse. On en trouve plusieurs représentations dans la statuaire de la fin de l'époque romane. Sur ces représentations, il n'est pas toujours possible de déterminer si l'instrument a deux perces parallèles et, lorsque c'est le cas, si les trous de jeux sont identiques sur les deux perces. Il n'est donc souvent pas possible de classer ces représentations au sein de notre typologie.

 

L'exemple populaire actuel le plus connu est l'alboka basque, en voici un exemplaire résolument contemporain par les matériau employé mais respectant l'organologie traditionnelle :

 

Répartition des trous sur les deux tuyaux : noter que l'un des deux tuyaux comporte davantage de trous vers l'aigu : il y a donc production d'accords lorsque l'on joue dans l'aigu. L'instrument se classe donc bien en 3.2.2.2.1 "Polyphonie figée".

Les anches

 (merci à Yann pour m'avoir laissé photographier cet instrument)



Retour à l'article sur la typologie, Menu général