Moteur de recherche :


ROUEN (Seine-Maritime) : Musée des Antiquités, dans le cloître, façade au dessus de la galerie des retables. (inv 122D)

Sc/pierre en bas relief, ajoutées au bâtiment. Série de scènes allégoriques, en rang sous les fenêtres du premier étage. L'une d'entre elles montre un homme, deux femmes et trois enfants, vêtus à l'antique, jouant de la musique et entourés de divers instruments de musique (vielle à roue, sacqueboute, hautbois, harpe, petit instrument de la famille des clavecin, luths et autres instruments à cordes, triangle à anneaux, cornet à bouquin, flûtes traversières...). Parmi ces instruments, on distingue une cornemuse accrochée à une tringle en haut à droite.

Date inconnue : provient d'une ancienne maison détruite située au 80 de la rue Saint Romain à l'angle de la rue Croix de Fer, décrite par E. Delaquérière in " Historique des maisons de Rouen les plus remarquables par leur décoration extérieure et par leur ancienneté " 1821 page 263 avec une gravure de E.H Langlois: " … Les deux côtés de la facade de cette maison en pierre, jusqu'au premier étage, en bois pour le surplus, ont été mis bas en l'année 1837, et rentrés sur l'alignement ordonné. Les curieux bas reliefs qui les décoraient et qui représentaient les sept arts libéraux en action, savoir: La grammaire; la réthorique; la dialectique; l'arithmétique; la musique; la géométrie; l'astronomie, ont été transportés au musée d'antiquités, où ils se voient soigneusement réparé... "

Sans bourdon, tuyau mélodique curieusement représenté : extérieurement cylindrique s'évasant en pavillon mais avec des trous (cinq) uniquement sur moitié supérieure, au dessus d'une petite moulure torique. Le tuyau mélodique est fixé au sac par une petite souche. Porte-vent partant sur la droite à l'horizontale, mouluré ou doté d'une souche. Sac représenté en partie dégonflé.

Une gravure représentant ce bas-relief figure dans l’ouvrage : Eustache Delaquérière, "Description historique des maisons de Rouen les plus remarquable par leur aspect extérieur et par leur ancienneté (...)" 1821, entre les pages 238 et 239 le bas-relief est encore localisé rue St Romain. Voir ci-dessous

 

F. Lenormand

 

 

 

 
La gravure de l'ouvrage de Delaquérière cité ci-dessus

 cliché Régine Carles APEMUTAM, reproduit avec l'aimable autorisation du Musée des Beaux-Arts (droits réservés). Cliquez sur les photos pour les agrandir dans une nouvelle fenêtre

Retour Rouen
Circuit photos, fiche précédente, fiche suivante