Site http://jeanluc.matte.free.fr

  Typologie des instruments à vent

selon leur mode de production des notes

Fiches d'illustration : Diapason à anches chromatique à anche unique

Dans la page sur les diapason je présente deux extraits de catalogues d'instruments, le premier du catalogue Cid avec un curieux modèle de gauche, que l'on retrouve dans une gravure quasi identique dans le catalogue National Musical Supply Co de 1936-37 qui indique qu'il s'agit d'un modèle chromatique.

 

On le retrouve également, avec les dénominations de notes à la française, dans le catalogue Couesnon de 1928 :

Je ne parvenais pas à deviner le principe de fonctionnement de ce curieux objet mais Jean-Marc Lauriol qui disposait d'un exemplaire de ce type de diapason, fabrqué en Tchécoslovaquie, a pris la peine de m'en expliquer le fonctionnement et de m'en envoyer les photos ci-dessous.


L'instrument en question, vu de dos, avec la mention "MADE IN SZECHOSLOVAQUIA", et sa boîte de rangement avec étiquette en français "DIAPASON CHROMATIQUE" et, sous la boîte, la petite étiquette rajoutée par le magasin où il a été vendu avec son nom et la ville : "NOE BONNEAU EVREUX"

 


Le diapason positionné sur le La


Le diapason positionné au plus grave sur le Mi, on remarque que la pointe s'est levée


Le diapason positionné au plus aigü sur le Fa (Fa4 soit plus d'une octave au dessus de la position précédente en Mi3), on remarque que la pointe est, cette fois bien enfoncée.


L'observation par le dessus montre un système de came qui convertit effectivement le mouvement rotatif de la plaque supérieure en mouvement de translation de la tige formant la pointe indicatrice de la note sélectionnée


Faute de pouvoir démonter le diapason, une photo par l'autre extrémité montre une anche libre ou battante (on en voit ici l'extrémité et on devine sur la gauche l'arrondi de la tête de l'un des rivets qui la fixe). Il est difficile de voir sur cette photo que la tige qui monte et descend selon l'accord se termine à son extrémité inférieure par une petite barre perpendiculaire qui vient écraser l'anche sur son support et détermine ainsi, selon sa position, la longueur vibrante de la lame et donc la note produite.

Ce principe de fonctionnement est le même que pour l'accord des tuyaux d'orgue à anche battante, dotés d'une tige réglable venant appuyer sur la lame. Mais sur la photo ci-dessous, cette tige fait un aller retour alors que la forme de celle du diapason est probablement bien plus simple. De plus, dans le cas des tuyaux d'orgue il s'agit d'un accord fin réalisé très épisodiquement et non de couvrir une octave.

D'autres anches battantes (dites également anches simples) sont dotées d'un rasette d'accord constituée d'un simple fil ligaturé autour de la lame, formant ainsi un anneau dont la position permet d'affiner l'accord

 Le diapason chromatique ci-dessus n'est pas réellement un instrument de musique (il ne doit pas être commode de jouer une mélodie en bougeant la plaque, peut-être peut-il servir en accompagnement...) mais il se raccroche à la rubrique 3.2.3.2.1 de ma typologie


Retour à la page sur les diapasons , ou à l'article sur la typologie, Menu général