Site http://jeanluc.matte.free.fr

  Typologie des instruments à vent

selon leur mode de production des notes

Fiches d'illustration : du cornet à bouquin à l'ophicleïde en passant par la trompette à clefs

J'ai regroupé sur cette page les instruments à embouchure (du type de celles des cuivres) mais dotés de trous de jeu (au contraire des instruments naturels type clairon et de ceux à pistons). Ces instruments difficile à jouer juste sont tous plus ou moins tombés en désuétude et ne doivent une certaine renaissance qu'au goût d'un certain nombre de passionnés pour les instruments anciens.

L'ophicleide est un instrument à embouchure forme intérieure conique et trous de jeu (obturé par des clefs) Utilisé au XIXème siècle, il a pour parent le serpent qui est lui même une basse de cornet à bouquin

ophicleide
Gravure tirée de "La musique et les musiciens" par Albert Lavignac 1909.

Gravure tirée de l'ouvrage de 1869 "Le polycorde" de 1869, reproduit en fac similé sur le présent site (voir le chapitre sur le saxophone)

Ler même ouvrage présente une page sur la trompette à clefs ou Bugle-horn qui répond au même principe sonore (embouchure, perce conique et clefs de jeu) :

L'ophicléïde comme le serpent fut un instrument utilisé aussi bien à l'armée que dans les églises :


Une leçon de plain-chant, gravure d'après un tableau de José Gallegos. Gravure parue dans dans l'Almanach de Notre Dame des Ermites de 1897 (voir le tableau en grand)

Serpent et ophicleïde peuvent être écoutés sur ce très intéressant CD :
Canterburry Clerkes et London Serpent Trio

Ophicléïde, serpent et basse de serpent
A gauche ophicléïde Andrew van der Beek, au premier plan serpent contrebasse des frères Wood vers 1840, à l'arrière serpent d'église Baudouin vers 1810. Et tout cela produit une musique beaucoup moins étrange que l'on pourrait le croire...

Il existe maintenant également d'excellent joueurs de cornets à bouquin et les bons enregistrements ne manquent pas.



Retour à l'article sur la typologie, Menu général