Marseille


MARSEILLE (Bouches-du-Rhône) (voir fiche photo): Grand hôtel du Louvre et de la Paix de l'architecte Charles Pot. Il s'agissait d'un hôtel au sens commun du mot (250 chambres) devenu en 1941 Bureaux de la Marine Nationale par réquisition jusqu'en 1977 et, depuis 1984, magasin C&A, au n°53 de La Canebière. Salon de musique (classé MH, non ouvert au public), porte en bois, cartouche inférieur.

Sc/bois en bas-relief doré et brun : trophée avec musette devant une partition, un pavillon d'instrument à vent, des castagnettes, un triangle, des rinceaux de palmes et autres végétaux, une torche enflammée de un ruban

Inauguré le 15 août 1863

Musette baroque représentée sans son soufflet : boîte à bourdons, assez courte, pointant vers le haut (à 45° environ, au début du col de cygne), deux chalumeaux tous deux extérieurement coniques à pavillon, le plus court formant une petite boule au dessus du pavillon. Pas de représentation de clef sur ces chalumeaux. Sac recouvert d'un tissu au vu du galon ouvragé courant le long de la couture du sac

Gilles Secchieri


MARSEILLE (Bouches-du-Rhône) : Musée Grobet-Labadié (inv. G.L. 287)

Sanguine : joueur de musette debout face à sa partition posée sur un coin de table

Début XVIIIème : école de Watteau (1684-1721)

Long chalumeau unique et sac (orné de rubans) seuls visibles

A.P. de Mirimonde op. cit. t.2 p.60
Plaquette de présentation des animations musicales 88-89 du musée (photo.)
J.C. Compagnon op. cit.
J.C. Compagnon et S. Robson op. cit


MARSEILLE (Bouches-du-Rhône) : Musée Grobet-Labadié (Grand salon)

Tapisserie de la Manufacture Royale d’Aubusson (laine) : scène champêtre (bergeriade) d’après un carton de Jean Baptiste Huet (Paris 1745-1811)

Vers 1780

Musette à deux hautbois parallèles légèrement écartés, pas de boîte à bourdons

P. Sagnier


MARSEILLE (Bouches-du-Rhône) : Musée Grobet-Labadié

Tapisserie d'Aubusson : trophée d'instruments

 

Musette, un seul chalumeau, pas de boîte à bourdons

P. Sagnier


MARSEILLE (Bouches-du-Rhône) : Musée Grobet-Labadié

Gravure : "Le concert champêtre"

XVIIIème

Musette à deux hautbois très séparés mais parallèles

P. Sagnier


MARSEILLE (Bouches-du-Rhône) : Musée Grobet-Labadié (Salon Louis XVI)

Faïence à décor grand feu : scène champêtre galante : "Le berger récompensé"

XVIIIème : fabrique Goult

Musette à deux hautbois divergents, pas de boîte à bourdons

P. Sagnier


MARSEILLE (Bouches-du-Rhône) : Musée Grobet-Labadié

Bas-relief en bronze doré

XVIème, Italie, cornemuse tenue au bras

1 hautbois conique, porte-vent, 1 bourdon conique à fort pavillon

P. Sagnier


MARSEILLE (Bouches-du-Rhône) : Musée Grobet-Labadié

Gravure d'Albrecht Dürer (1471-1528), cornemuse portée en bandoulière

Fin XVème, début XVIème

2 hautbois et un bourdon

P. Sagnier


MARSEILLE (Bouches-du-Rhône) : Musée Grobet-Labadié

Tableau (huile sur bois) : Enfant adossé à un arbre et jouant pour son chien (probablement d'après Boucher (Cf. Versailles, Musée Lambinet))

XVIIIème école française

2 chalumeaux (une main sur chaque) à pavillons, de longueurs légèrement inégales, 2 bourdons également évasés et de longueurs inégales

Cat. expo. "Instruments de musique traditionnels de Provence", Musée du Vieil Aix, 1987

Dans ce même Musée, véritable musette à bouche sans boîte à bourdons, à petit bourdon parallèle sans clef. Cuir, soie et ivoire


MARSEILLE (Bouches-du-Rhône) : Musée Grobet-Labadié (inv 3426, don en 1919) Différent de celui ci-dessus ?

Tableau (huile sur bois, h:37 l :33cm) : garçon sur fond de paysage

XIXème anonyme, école française

 

Référence établie d'après la notice présente sur la base Joconde du Ministère de la Culture, Copyright Direction des Musées de France 1986, avec l'autorisation de la Direction des Musées de France


MARSEILLE (Bouches-du-Rhône) : Musée Cantini

Peinture sur verre d'après Boucher : scène pastorale, un cornemuseux joue assis aux pieds d'une bergère. La représentation de celle-ci est tirée de la "Pastorale d'été", 1749, Wallace collection Londres (P489 inversé par rapport à cette peinture). La cornemuse est également de même type sur ce tableau mais la position du berger est différente. Celui-ci est d'ailleurs sensiblement le même que celui de la tapisserie du Musée Nissim de Camondo à Paris (cf. ref.)

Fin XVIIIème

2 bourdons verticaux très moulurés ornés d'un cordonnet bleu à glands frangés. La longueur du plus long des bourdons est sensiblement double de celle de l'autre. Hautbois cylindrique de forte section. Housse vieil or avec franges sur la souche du hautbois

Cat. expo. "Lidova'malba na skle XVI-XIX stoleti", Brno 1969 (photo.)
"Pastorale d'été"de la Wallace collection in "Les Chefs d'œuvres de Boucher", N° hors-série de la revue Beaux-Arts magazine, dec. 86 et en CP ed Wallace collection

Fr. Schneider


MARSEILLE (Bouches-du-Rhône) : Musée des Beaux-Arts, Palais de Longchamps

Huile sur toile de Jean Tassel (Langres 1608 - id. 1667) 100x145 cm

XVIIème, Apollon et les muses sur le Mont Parnasse, cornemuse posée sur le sol en bas à droite avec d'autres instruments

1 bourdon légèrement mouluré à la place d'une éventuelle coulisse, légèrement conique, 1 hautbois conique assez fin

P. Sagnier


MARSEILLE (Bouches du Rhône) : Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (anciennes collections du Musée des Arts et Traditions Populaires de Paris)


MARSEILLE (Bouches du Rhône) : Bibliothèque municipale, Heures à l'usage de Thérouanne (Ms 111 f.18 et 81v)

Manuscrit enluminé

Vers 1280-90, Artois

* f.18 lettrine D de tierce de la Vierge

Sans bourdon, souche en forme de tête animale, tuyau mélodique cylindrique, très long et fin. Porte-vent quasiment dans le prolongement de la souche du hautbois. Sac et tuyaux blancs

* f.81v : personnage en buste, légèrement penché en avant, en marge droite, au deux tiers de la hauteur en sommet de baguette, sous la lettrine C sur laquelle est perché un oiseau

Tuyau mélodique long mais bien proportionné, curieusement décoré de deux traits longitudinaux et se terminant par un pavillon démarqué. Ce hautbois est monté sur une petite souche en forme de tête animale (chien ?). Le sac, à léger col de cygne, est doté d'un décor quadrillé. Porte-vent cylindrique tenu en bouche. Compte-tenu de la longueur du hautbois, les mains du musicien sont posées sur la moitié supérieure de celui-ci. La main droite passe curieusement devant le hautbois alors que logiquement elle devrait être derrière.

Visible sur le site http://www.enluminures.culture.fr/


Voir également à Paris Musée des Arts et Traditions Populaires, ce musée ayant été fermé début 2006 et ses collections devant être transférées au MUCEM à Marseille (nul ne pouvant prédire ce qui sera exposés dans le cadre du futur musée des cultures méditerranéennes)


, Menu général, Sommaire alphabétique, Départements, retour M