Références situées dans les communes dont le nom commence par M


MACON (Saône-et-Loire) : Musée des Ursulines (inv.D.A. 894 ; BA584 H418)

Tableau (huile sur toile 81 x 100) de Thomas Couture (Senlis 1815 -Villiers-le-Bel 1879) : Pifferaro et son fils : Un joueur de zampogna barbu est assis sur un baquet de bois retourné, de profil droit, sur la gauche du tableau et joue, le buste penché vers l'avant en regardant vers son jeune fils, debout devant lui et qui lui tourne presque le dos, qui joue du piffero

XIXème siècle

Zampogna italienne à sac en peau animale. Seule la souche est la partie haute des tuyaux est visible, le type de zampogna n'est donc pas identifiable

Cet artiste a peint d'autres zampognari dont un tableau passé en vente publique dans les années 90

Référence établie d'après la notice présente sur la base Joconde du Ministère de la Culture, Copyright Direction des Musées de France 1986, avec l'autorisation de la Direction des Musées de France


MACON (Saône-et-Loire) : Bibliothèque municipale (Mss 1 et 2 f.172)

Enluminure : "La Cité de Dieu" de St-Augustin, traduction de Raoul de Presles, enluminure du Maître de Coëtivy pour les pleines pages en tête de volume et d'un enlumineur de l'atelier du Maître François pour le reste de l'ouvrage.

Vers 1480 : Fondation de Rome : berger assis sur la gauche de la page, adossée au cartouche de texte

1 bourdon d'épaule, tuyau mélodique assez long, petit porte-vent, sac rouge à col de cygne

Visible sur le site http://www.enluminures.culture.fr/ 

M. Clouzot


MAINCY (Seine-et-Marne) : Château de VAUX-LE-VICOMTE, chambre des muses, voussure (partie courbe entre les murs et le plafond)

Fresque: musette au pied d'une allégorie de la musique (Euterpe en flûtiste traversière en pendant à Terpsichore (danse) en luthiste) parmi d'autres instruments (grand tambour de basque à cymbalettes et grelots, pavillon de trompe (?)

 

Musette munie d'une imposante boîte à bourdons relativement bien représentée bien que les layettes ne soient guère visibles, le reste de l'instrument semble plus schématique : sac verdâtre; un tuyau de couleur blanche à pavillon doré passe sous la boîte à bourdons, s'agit-il du chalumeau de la musette ou d'un autre instrument ?

J.M. Pérouse de Montclos, "Vaux le Vicomte" ed. Scala 1997 (photo)

 

J.C. Maillard


MAINCY (Seine-et-Marne) : Château de VAUX-LE-VICOMTE, dessus de porte

: cornemuse à moitié gonflée posée sur une table

par Lebrun

Chalumeau conique

Cité par J.C. Maillard, "La musette de Lissieu" in "Musique, Images, instruments" n°2 1996 Paris CNRS

J.C. Maillard


MAINCY (Seine-et-Marne) : Château de VAUX-LE-VICOMTE, chambre du roi, balustrade, trophée de gauche

Sc/bois (?) en bas relief doré : trophée avec lyre, hautbois et partition et, au dessous, musette et masque de profil, le tout orné de rubans et feuillages

 

Musette stylisée à deux chalumeaux divergents, à larges pavillons et de longueurs inégales

F. Schneider


MALBO (Cantal) (voir fiche photos) , Eglise, porche d'entrée, cul de lampe sur la gauche de la porte d'entrée, sous le porche.

Sc/pierre : couple joueur de flûte à une main et tambour et joueur de cornemuse à la gauche de ce dernier et représenté légèrement moins large

 

Sculpture relativement usée mais l'on distingue toujours bien le sac, le porte vent assez long, tenu en bouche, et la partie haute du tuyau mélodique sur laquelle se pose la main droite du musicien. pas de bourdon.
J.C. Roc. op. cit. (photo N.B.)

Abbé H.D.Roze curé de Pierrefort


MALESTROIT (Morbihan) (voir fiche photos) : Maison dite de la "Truie qui file", poteau d'angle

Sc/bois : lièvre ou lapin (voire âne selon les auteurs mais, dans ce cas, quoique la tête soit ressemblante, il aurait trop de doigts…)

XVème-XVIème

Outre de grande dimension, long hautbois terminé par un pavillon, bourdon à un raccord sur l'épaule gauche

C.P. ancienne, C.P. Dastum C.P. dessinée
"Le Morbihan", coll. "Richesses de France" ed. J. Delmas (photo. N.B.)
V.H. Debidour "L'art de Bretagne" (photo. N.B.)
L. Burbank Bridaham, "Gargoyles, chimeres and the grotesque in French gothic sculpture" (photo. N.B.)
Maria del Carmen Novoa Gonzalez op. cit. (photo. N.B.)
Affiche et tract pour 3615 Dastum (1991)
Pochette du disque 17 cm "Petit bal breton"
R. Becker et L. Le Gurun "La musique bretonne" 1994 (photo. N.B. non légendée p.21)
"Musique bretonne" ed. Chasse-Marée op. cit. p.77 (photo.)
Cat. expo. Dastum, "Instruments du diable, musique des anges" op. cit. (photo.) L. Bonnaud & J.C. Compagnon
Collectif, "Oust et Vilaine Pays de tradition - la culture populaire marqueur d'identité" tome 1Groupement culturel breton des pays de Vilaine 2000 (photo)


MALICORNE (Mayenne) : Espace Faïence Musée

Terre-cuite émaillée de la faïencerie Bourg-Joly : bouquetière murale en forme de biniou, décor façon Quimper avec fileuse à la quenouille

Période Leroy-Dubois 1899-1918

Deux tuyaux parallèles, jaune, reliés au sac sans souche visible. Petit porte-vent cylindrique plaqué sur le sac. Les trois tuyaux sont de couleur jaune et décorés de "bagues" peintes (en traits fins formant une rangée de carreaux pour chaque bague) et de points suffisamment nombreux et serrés pour ne pouvoir représenter réellement des trous de jeu. Les deux chalumeaux semblent cylindriques mais le plus long s'évase largement en pavillon tandis que le second se ressere en cône. Un nœud rose enserre le col de cygne de la poche et un second nœud rose en orne la partie basse

M. Vanden Bemden Casier


MALICORNE (Mayenne) : Espace Faïence Musée

Une tasse miniature et une paire de sabots, en faïence façon Quimper

M. Vanden Bemden Casier


MANE (Alpes de Haute-Provence) (voir fiche photos)  : Prieuré de Salagon, encadrement de fenêtre renaissance (en hauteur)

Sc/pierre

 

G. Secchieri


MARCHAMPT (Rhône) (voir fiche photos) : Eglise, extérieur, au dessus du portail d'entrée

Sc/pierre : Frise sur la nativité, annonce aux bergers à droite de la scène de l'adoration des rois, elle-même à droite de la scène de l'annonciation

 

Il ne s'agit pas réellement d'une cornemuse mais de l'instrument nommé, selon les auteurs vèze, turlure ou turlurette c'est à dire un instrument doté d'une petite réserve d'air cylindrique non comprimée par le corps du musicien

R. Jeannin


MAREUIL-SUR-ARNON Voir la fiche photo (Cher) : Eglise, à droite en entrant par le grand portail, cul de lampe

Sc/pierre : personnage

 

1 bourdon d’épaule, hautbois aux proportions non respectées (très gros pavillon)

M. Baudimant


MARMOUTIER (Bas-Rhin) : Ancienne église abbatiale bénédictine, boiseries du choeur

Sc/bois

1761/69

"Musette" stylisée: un chalumeau à pavillon largement évasé, boîte à bourdons

C.P. générale du chœur ed. Schnell & Steiner, Munich
C. et J.L. Matte op. cit. 7 (photo.)
Guide de visite de l'église (photo. générale du chœur)


MARMOUTIER Voir la fiche photo (Bas-Rhin) : Ancienne église abbatiale bénédictine, transept ouest

Sc/pierre : adoration des bergers

1470 ?

2 bourdons verticaux implantés haut dont un avec raccord; bourdons et hautbois à pavillons évasés (cornemuse représentée non jouée)

C. et J.L. Matte op. cit. 7 (photo.)


MARNAY (Haute-Saône) (voir fiche photos) : Château, transformé en habitat privé, dans l’escalier de la tour octogonale, console

Sc/pierre : ange ( ?) cornemuseux vêtu d’un surplis à manchettes marquées par de forts galons

1520 (château construit à partir de 1512 par Laurent de Gorrevod, noble bressan chargé par Marguerite d’Autriche de la direction des travaux de l’abbaye de Brou)

1 bourdon d’épaule (sur l’épaule droite) conique et assez court (contrainte technique probablement), doté d’une moulure au deux tiers de la longueur et détérioré dans sa partie proche du sac, chalumeau conique, gros sac sphérique, porte vent détérioré en bouche.

H. Meunier "La cornemuse en Franche-Comté et alentours" in La Racontotte 1999

A. Mignot


MARQUIXANES (Pyrénées orientales) (voir fiche photos) : Eglise, retable baroque

Nativité

XVIIème

 

Affiche du syndicat d'initiative de l'Ile-sur-Tet

C. Brassy


MARSEILLE (Bouches-du-Rhône)


MASEVAUX (Haut-Rhin) : Tympan d'un portail de l'ancienne église abbatiale

Sc/pierre : adoration des mages (avec annonce aux bergers)

Vers 1380

1 bourdon d'épaule

"Alsace, Haut-Rhin", coll. "Richesse de France", ed. J. Delmas (photo. N.B.)
A. Legner, "Die Parler und der schöne Stil, 1300-1400", Köln 1978 (photo. N.B.)


MAUVEZIN (Gers) : Eglise Saint-Michel, stalles, appui-main N-12-13

Sc/bois : personnage en buste

15e siècle

1 bourdon d'épaule brisé

F. Billiet, Iconographie musicale dans les stalles médiévales - Musicastallis : http://www.plm.paris-sorbonne.fr/musicastallis/ (photo)


MAUZUN (Puy-de-Dôme) : maison dite Le Chalay, dessus de porte (élément d'une paire)

Peinture (huile sur toile) : nature morte aux instruments de musique. : violon, cornemuse, partition, luth, flûte de Pan, flûte-à-bec, tambourin et lyre autour d'un vase drapé d'une guirlande de fleurs.

Entre 1863 et 1882, anonyme

 

Description et photo dans la base de données Palissy, Ministère de la Culture et de la Communication - direction de l'Architecture et du Patrimoine. http://www.culture.gouv.fr/documentation/palissy/accueil.htm


MAZE (Maine-et-Loire) Chapelle du château de MONTGEOFFROY

Vitrail de la nativité (registre inférieur : adoration des mages, registre médian : nativité avec adoration des bergers de part et d'autres, cornemuses dans le compartiment de droite, registre supérieur :Dieu le père bénissant entouré de 4 saintes, tympan : anges musiciens (luth, viole, hautbois, trompettes (?), petit cor et ?)

XVIème

· Une cornemuse posée à terre au pied d'un berger agenouillé

Sans bourdon, hautbois conique court et porte vent, sac blanc

· Une cornemuse tenue sous le bras par un berger vêtu de bleu à l'arrière du précédent

Seul le sac blanc est visible

C.P. ed. Valoire

J.C. Compagnon


MAZERIER (Allier) : Château de l'Anglard, oratoire

Fresque murale sur le thème du jugement dernier: anges musiciens en haut d'une tour (porte du Paradis) : cornemuse, luth, harpe, viole à bras et grande viole tenue contre l'épaule mais chevillier en bas

Dernier tiers du XVème

Petite cornemuse à 1 bourdon d'épaule, sac gris.

B. Bertin


MEHUN-SUR-YEVRE (Cher) : Château d'eau, console de la tour

Sc/pierre : ange  Cité par G. Troescher, "Burgundische Malerei", Berlin 1966

Citation apparemment erronée : cette tour comporte des instruments à vents mais pas de cornemuse


MELGVEN (Finistère) : Chapelle de la Trinité, sablière

Sc/bois : animal cornemuseux

1659 ou XVIème ?

 

Cité par S. Duhem, "Les sablières sculptées en Bretagne", 1997 op. cit. p.247 note 149


MELLE (Deux-Sèvres) : Eglise Saint-Hilaire, je n'ai pas trouvé, lors de ma visite dans cette église, la cornemuse précedemment citée sur un chapiteau de la nef


MENDE (Lozère) (voir fiche photos) : Archives départementales de la Lozère (Arch. Dep. Loz. 3E1565)

Dessin à l'encre brune sur manuscrit (registre in-4 en papier) : minutes du notaire Aldebert Fournier de Chirac. Lettrine ne marge gauche d'un folio recto (page de droite, dessin proche de la reliure) : tête de roi soufflant dans une cornemuse représentée de profil, comme supspendue devant la tête, mais non tenue par le roi. Le corps de ce dernier est d'ailleurs remplacé par un motif stylisé.

1448-1450

1 bourdon légèrement courbe à 2 raccords figurés chacun par trois traits transversaux, hautbois conique, petit porte vent conique, poche piriforme.

Note : D'autres lettrines de ce manuscrit sont illustrées d'instruments à vent (cors, hautbois ?)


MERS-LES-BAINS (Somme) (voir fiche photos) : maison à colombage se trouvant dans le quartier de la gare entre la villa marine et l'hôtel Saint Yves, sculpture sur le culot central soutenant le balcon du second étage

Sculpture sur bois : ange (semble le seul musicien parmi les neuf sculptés sur cette maison)

 

1 bourdon d'épaule détérioré, forme du tuyau mélodique difficile à discerner, sac à col de cygne, porte-vent en bouche.

Jean-Michel Ansard d'après Jean Mary Thomas


MESNIL-SAINT-PERE (Aube) (voir fiche photos) : Eglise, chapelle nord

Sculpture sur pierre (? ressemble fort à certains personnages de crèche moulés) : berger en pied (environ 60cm de hauteur)

 

Deux tuyaux légèrement divergents, extérieurement coniques à pavillon bien marqué. Les deux sont dotés de trous de jeux mais la musicien pose l'extrémité des doigts de ses deux mains sur le tuyau à sa droite. Sac tenu devant le musicien et non sur un côté, porte-vent en bouche mais joues non gonflées.

A. Pincaut


MESSILHAC : voir à Raulhac
METZ
(Moselle)


MEZIERES-EN-BRENNE (Indre) (voir fiche photos) : Collégiale, dans le choeur, vitrail central, partie gauche

Vitrail : petit ange musicien, debout de profil, situé dans la bordure gauche (celle-ci est formée de nombreux anges musiciens dont flûte (hautbois ?) double, nacaires,

XIVème

1 bourdon d'épaule d'un seul tenant, se terminant en pavillon, hautbois conique à souche en forme de tête animale

G. Guillaume, " A la recherche du cornemuseux masqué, essai de chasse au trésor iconographique et musicale " in revue " La Bouinotte " n°37, Automne 1991 (dessin)

G. Guillaume


MEZIERES-EN-BRENNE (Indre) (voir fiche photos) : Collégiale, dans le choeur

Vitrail : petit ange musicien, debout de profil, situé dans une bordure gauche

XIVème

Figuration très similaire à la précédente mais avec un hautbois beaucoup deux fois plus long : 1 bourdon d'épaule d'un seul tenant, se terminant en pavillon, hautbois conique à souche en forme de tête animale, très long (semble presque rallongé car présentant un léger angle à mi-longueur)

L. Dieu


MEZIERES-EN-BRENNE (Indre) (voir fiche photos): Collégiale, dans le choeur

Vitrail : petit ange musicien, debout de trois quart gauche, situé dans l'arondi droit d'une bordure supérieure

XIVème

Sans bourdon, deux chalumeaux très divergents, l'ange posant une main sur chaque, mais à mi longueur pour celui de gauche et à l'extrémité pour celui de droite, plus court. Souche commune aux deux chalumeaux en forme de tête animale

L. Dieu


MEZIERES-EN-BRENNE (Indre) (voir fiche photos) : Collégiale, dans la nef, à gauche

Vitrail à deux fenêtres en hauteur (à gauche : Jean III d'Haraucourt et tête de roi, à droite : guerrier à cheval et tête d'évêque) et tympan formé de trois quadrilobes : agneau mystique dans le quadrilobe supérieur, anges musiciens dans les deux autres quadrilobes : à gauche (autour d'un personnage couché) : viole, nacaires, troimpette droite ou hautbois, psaltérion; à droite (autour d'un cavalier ) : cornemuse, orgue, flûte à trois trous/tambour et ange tenant une couronne dans chacune de ses mains, bras ouverts (?)

XIVème

Apparemment sans bourdon, deux hautbois divergents, coniques, d'inégales longueurs, sac assez volumineux


MIALLET (Dordogne) : Château de Lamberti : voir à DOURNAZAC


MIREBEAU (Vienne) (voir fiche photo) : 16, rue Carnot, maison particulière du XVème siècle (privée, non visitable, merci aux propriétaires de m'autoriser à publier cette référence et sa photo)

Sc/pierre : sorte de cul de lampe au coin d'une pièce et de son plafond : personnage en buste dont seule la tête et les bras sont visibles, ces derniers étant proportionnellement trop petits par rapport à la cornemuse et, surtout, à la tête du personnage. Il est vêtu d'une veste (?) avec des manches à crevés et présente, derrière ses cheveux hérissés, deux grandes oreilles pointues.

XVème

1 bourdon d'épaule orné d'une fine bague à la moitié de sa longueur. La première partie est extérieurement cylindrique, la seconde légèrement conique, s'évasant en un léger pavillon. Tuyau mélodique court et de fort diamètre, extérieurement légèrement conique, sans pavillon, doté de 7 trous alignés sur le dessus et bien visibles car les doigts des deux mains du musiciens, bien trop petites, viennent juste en toucher les côtés, face à face. Le sac est quasi globulaire, tenu devant la poitrine du musicien et simplement doté d'une sorte de "manche" à la base du tuyau mélodique, d'une seconde dans l'alignement de la précédente, pour le porte-vent est d'un tout petit épaulement tenant lieu de souche du bourdon. Le porte-vent cylindrique, relativement court et large, est tenu en bouche

P. Suzanne


MIRECOURT (Vosges) : Musée de la Musique Mécanique (dépôt privé)

Peintures : sur le montant d'un "Concert militaire" (orgue mécanique) de Charles Anciaume, élève de N.A. Lete à Mirecourt : trophées avec musette sur chaque côté de l'instrument.

Fabriqué entre 1865 et1877

2 musettes stylisées : 2 chalumeaux coniques divergents sans trou.


MOISSAC (Tarn-et-Garonne) : voir à BRUNIQUEL


MONFLANQUIN (Lot-et-Garonne) (voir fiche photo) : Dans la bastide, maison mitoyenne à droite de l'église, (ancienne maison d'un huissier royal), linteau de la fenêtre à droite de la porte

Sc/pierre : personnage de gauche, les autres personnages ne sont plus identifiables.

 

Très dégradée (est-ce bien une cornemuse ?)

F. Lermier


MONSEGUR (Gironde) (voir fiche photo) : Eglise

Sc/pierre

XIIIème ?

Une partie a été détruite mais il subsiste la poche, le tuyau d'insuflation, et un bourdon d'épaule sur lequel on distingue bien la souche, une moulure médiane et une autre au niveau du pavillon

C. Briz


MONTAL (Lot) Château du Montal voir à ST-JEAN L'ESPINASSE


MONTAUBAN (Tarn-et-Garonne) : Musée Ingres (inv. MI 50.537)

Tableau (huile sur toile, 255 x 208) de Jean-Paul Etienne Balze (Rome 1815 - Pavie 1884) : Pifferari et paysans dans la campagne de Rome : sur un fond de ciel couchant, un joueur de zampogna et un joueur de piffero sont debout devant un vieil arbre tortueux dans la fourche duquel est niché un petit oratoire. Un enfant, vêtu en berger italienjoue avec un chien, assis sous cet arbre. Le joueur de zampogna, barbu, a classiquement posé son chapeau à larges bords sur la souche de son instrument et joue en regardant l'oratoire. Le joueur de piffero, de profil, regarde également l'oratoire, les mains posées sur son instrument dont on distingue bien l'anche assez longue, mais il n'est pas en train de souffler. Il a coincé son chapeau sous son coude gauche. Tous deux sont vêtus en bergers : chaussures souples à bout pointu et sangles croisées sur des sortes de guêtres. Gilet très long en peau de mouton avec le poil à l'extérieur et grandes capes bleu-vert pour le zampognaro et brune pour le pifferaro.

XIXème

Zampogna dont la souche n'est pas visible (cachée sous le chapeau) Le zampognaro tient une main sur chacun des deux plus grands tuyaux de longeurs inégales. Aucun ne semble présenter de clef ou fontanelle. On distingue un tuyau légèrement plus court que le plus court des deux tuyaux mélodiques, à l'arrière de ceux-ci et un second bourdon beaucoup plus court à vers l'avant. Le tuyau mélodique le plus long est soutenu par une sangle passant autour du poignet gauche du musicien. Le tuyau le plus long s'évase largement en pavillon, les trois autres sont extérieurement coniques mais ne présentent pas de vrai pavillon. Le sac, brun, est tenu sous le bras droit du musicien. On n'en distingue qu'une petite partie ne permettant pas d'en déduire la forme. Le tuyau mélodique le plus long est celui joué par sa main gauche

Référence établie d'après la notice présente sur la base Joconde du Ministère de la Culture, Copyright Direction des Musées de France 1986, avec l'autorisation de la Direction des Musées de France


MONTAUBAN (Tarn-et-Garonne) : Musée Ingres (ancien palais épiscopal), 1er étage, salle dite "La chapelle"

Tableau (huile sur toile) (261 x 350) : Franz Adolf Stürler (1802-1881), élève suisse de Ingres, intitulé "La vierge peinte par Cimabué est transportée processionnellement à l'église Santa Maria Novella en 1270" : scène monumentale, au milieu d'une foule en liesse, sur fond urbain, à droite du tableau vertical est disposé sur un char à boeufs richement décoré se dirige vers un parvis où l'attend Cimabué (peintrissime italien) qui pose sur l'enfant Giotto un bras protecteur. Sur le char, devant le tableau, deux trompettes, à terre près du char deux trompettes et un tambourin façon tamburello avec un baguette "massue" ; sur le char, derrière le tableau de la Vierge et un peu dans l'ombre, trois bergers : à gauche un hautbois anché dont on voit seulement la partie supérieure, quatre trous débouchés au dessous de lapremière main qui est la gauche, au centre la tête d'un personnage (musicien ?) dont on ne voit pas le reste du corps, et enfin un joueur de cornemuse : réalisé en 1859, présenté au salon de 1859

Outre façon sac, sans couture apparente, dont on ne voit pas la partie inférieure, un seul tuyau sonore, hautbois court et assez gros, gonflée à bouche, main gauche en haut, trois trous au-dessus de la première main, porte-vent directement relié à la souche du hautbois à noter deux bagues sur le col de l'outre avant la souche.

S. Rossèl


MONTAUBAN (Tarn-et-Garonne) : Musée Ingres (ancien palais épiscopal), 1er étage, salle dite "du violon"

Stuc en bas-relief : quatre panneaux ornant la pièce, réalisés par Joseph Ingres, peintre ornementiste, en outre père de

l'artiste. Tous les quatre environ 40 cm x 2 m de haut, environ aux quatre angles de la pièce. Trophées champêtres et allégoriques. Entourés de moulures dont la première intérieure est dorée. Le reste peint en monochrome bleu clair. En entrant, à gauche, une cheminée. A droite de la cheminée un panneau contient une houlette de berger en forme de cuiller, une hampe terminée par un "artichaut" (flambeau ???), une faucille dentée à "scier" le blé, un panier de fruits et un hautbois court d'une pièce, anché, bagué au pavillon. Sur le mur d'en face, à droite d'un tableau qui est au centre du mur, entre le tableau et une fenêtre un autre panneau stucqué présente : une houlette de berger en crosse, une faucille dentée, une gourde en

coloquinte, une flûte à bec, un hautbois long à deux ou trois corps avec fontanelle avant le pavillon, anché ; musette schématisée étranglée par le ruban qui porte le tout,

XIXème

Quatre tuyaux divergents dont trois dotés de trous de jeu fantaisistes. Tuyaux vaguement coniques sans pavillon ni évasement marqué. Pas de porte vent apparent, outre façon sac de toile ligaturé à l'arrière avec un gland, ligaturé au col, la souche des tuyaux semble remplacée par les plis du sac.

S. Rossèl


MONTBARD (Côte-d'Or) : Musée des Beaux arts (en dépôt depuis 1980)

Peinture sur bois de chêne (2,55mx2,22m), signé en bas à droite : "A. Menassier m'a peinct" et en bas à gauche : "M. Guillaume Bourgoin P(retre) curé de ce bourg a faict peindre ce tableau en son âge de 50 ans en l'an 1599". Adoration des bergers; le berger cornemuseux se trouve à l'extrême gauche.

1599 : se trouvait sur l'autel de la chapelle Sainte Catherine de l'église Saint-Urse de Montbard, pour laquelle le panneau avait été commandé.

Seuls le sac (bleu et globulaire), , le porte-vent (en bouche) et une petite partie du chalumeau et du bourdon (à au moins un raccord) sont visibles

Ce tableau s'inspire largement d'un des cartons de Raphaël et de ses élèves pour la suite des tentures commandées vers 1523 par le pape Clément VII à Pierre Van Aelst et conservée au Vatican (voir la gravure de Giulio Romano au Louvre (cf. ref.))

M. Guillaume, "La peinture en Bourgogne au XVIème siècle", cat. expo. du Musée des Beaux arts de Dijon, juin-août 1990 (photo.)


MONTBENOIT (Doubs) (voir fiche photos) : Eglise abbatiale, miséricorde d'une stalle du choeur, côté Est.

Sc/bois par Jean Julyot

1527

Joueur de cornemuse aux joues dilatées, soufflant dans l'outre en forme de globe tenue sur la poitrine. Main gauche au dessus de la droite sur le court hautbois terminé en pavillon. Long bourdon sur l'épaule gauche.

C. et J.L. Matte op. cit. (photo. N.B.)
Photo sur http://www.flickr.com/photos/ana_sudani/1293544255/

L. Bonnaud


MONTBENOIT (Doubs) : Eglise abbatiale, tympan du vitrail axial, lancette en bas à droite

Vitrail : concert d'ange autour de Dieu le Père

1525 pour l'abbée Ferry Carondelet

1 bourdon d'épaule


MONTEREAU (Seine-et-Marne) (voir fiche photo) : Assiette MRO.76.13.03. Identique à l'assiette du Musée départemental breton de Quimper

Assiette en faïence fine de la manufacture Lebeuf Milliet et Cie à Creil (les faïenceries de Creil (Oise) et Montereau (Seine-et-Marne) ont travaillé indépendemment puis en association du XVIIIème à 1955) (diamètre 19,5 cm) "N° 8 – Entrée des députations bretonnes au bal de Brest 10 août 1858" dans la série "Voyage de Napoléon III en Bretagne et Normandie" : derrière un couple de sonneur marche un poeteur d’étendard suivi d’un cortège dont on voit les trois premiers couples. Tous sont vêtus de costumes bretons. Les sonneurs sont copiés identiques à ceux de l’aquarelle d’Auguste Valmont (cf Paris B.N.F.) repris sur une gravure d’Alfred Leleux mais le jeune tambour de celle-ci n’a pas été repris ici. Vignette en noir, bordure verte.

Probablement fin1858 - début 1859

1 bourdon d’épaule et long hautbois, de la même taille que celui du joueur de hautbois.

J. Bontillot


MONTFAUCON-EN-VELAY Voir la fiche photo (Haute-Loire) : Chapelle Notre-Dame, transept sud

Tableau anonyme : nativité, berger de gauche, la main appuyée sur un chien, la droite maintenant devant son buste une cornemuse gonflée

 

1 bourdon d'épaule très court (ou bien est-ce le porte-vent ?), hautbois très court

J. Chaperon


MONTFORT L'AMAURY (Yvelines) Voir fiche photos : Eglise

Vitrail : Annonce aux bergers à droite de la nativité : deux bergers, debout de part et d'autre de la scène regardent vers l'ange annonciateur, celui de droite appuyé sur sa houlette. Le troisième berger, assis au premier plan, tient sa cornemuse serrée sur sa poitrine et regarde vers nous

1543

Un bourdon d'épaule doté d'un raccord médian torique. Le bourdon est représenté d'une couleur verdâtre bien moins claire au dessus de ce raccord et il se termine par un pavillon quasi cylindrique, doté de fines moulures à sa base et à son extrémité. Tuyau mélodique s'évasant en pavillon. Porte-vent non visible. Je n'explique pas pour l'instant, les deux verres jaunes de même couleur que l'instrument et qui apparaissent derrière le chapeau du berger, sur sa droite.


MONTGEOFFROY (château de, Maine-et-Loire) : voir MAZE


MONTIGNY-LES-METZ (Moselle) (voir la fiche photos) : Château de Courcelles ( 73, rue de Pont-à Mousson, à côté de la salle Europa)

Sc/bois (?) : musette en trophée, représentée plusieurs fois dans les trumeaux (au dessus des miroirs) du grand salon du premier étage :

- Trophée avec musette, deux houlettes, une trompette droite, deux becs de flûtes, couronne de roses, diverses fleurs et fleuillages, rubans
- Trophée avec carquois, colombes, torche, panier de fleurs etc.
- Trophée avec luth, deux flûtes traversières, partition, castagnettes, leurs et feuillages, rubans
- Trophée avec violon et son archet, trompe de chasse à deux tours et demi, rubans, fleurs et feuillages
- Trophée avec torche, tambour sur cadre à cymbalettes, colombes, chapeau, flèches, leurs et feuillages, ruban
- Trophée avec cor à un tour et demi, trompette de cavalerie, hautbois et bassin, rubans et feuillages fleuris
- Trophée avec cor à un tour et demi, trompette de cavalerie, hautbois et bassin, rubans et feuillages fleuris (celui ci est d'un format différent et doré)

Château construit en 1713 par Charles Joseph de Courcelles, rénové en 2005 (propriété de la commune de Montigny, sert de lieu d'expositions http://www.montigny-les-metz.fr/chateau-courcelles )

Deux chalumeaux de longueurs inégales, dont le plus long s'achevant en pavillon. Boîte à bourdon représentée à l'autre extrémité du sac


MONTIGNY-SUR-ARMANCON (Yonne), Eglise, tableau : présence d'une cornemuse à vérifier

Tableau de Ménassier dont une partie est similaire à celui conservé à l'hôpital de Semur-en-Auxois

1614

Cité dans la base Mérimée du Ministère de la Culture à propos du tableau de Semur-en-Auxois : http://www.culture.gouv.fr/documentation/merimee/accueil.htm


MONTLOUIS (Cher) : Domaine de Varennes (privé), longère

Fresque murale : chaîne de personnages (dansant ?) avec femmes, roi et fou

Ce bâtiment du domaine date du XVème, la fresque semble d’époque

1 bourdon d’épaule cylindrique à pavillon, long hautbois conique jaune, poche cousue à col de cygne long et fin, petit porte vent non en bouche.

Cité in D. Daumin, "La sarabande muette de Montlouis", La Nouvelle Rep. du centre Ouest 16/09/95

Cornemuse citée dans la fiche de la base Mérimée du Ministère de la Culture

M. Baudimant et H. Rivière

 


MONTLUCON (Allier)


MONTMARAULT (Allier ) : rue du commerce (?), magasin de meubles et tissus, ancienne salle de bal de Gilbert Malochet

Stuc au plafond

 

Musette stylisée

J.F. Heintzen dit Maxou


MONTPELLIER (Hérault)


MONTREAL (Yonne) (voir fiche photo) : Ancienne Collégiale Notre-Dame, croix

Sc/pierre : joueur de hautbois et de cornemuse de part et d'autre, sur les montant de la croix (au revers, Vierge au centre). Ces deux personnages sont chacun dos à dos avec un ange visible sur la face avant de la croix

XIVème

Ne subsistent que le pied et une partie du sac

"La cornemuse en Morvan", Laï Pouèlée 1985


MONTREUIL (Seine-Saint-Denis) : Hôtel, 57 avenue du Président Wilson, extérieur, face au portail d'entrée du mur sur rue

Sc/pierre en bas-relief : deux petits trophée d'instruments en bas relief dans le prolongement des montants de la grande fenêtre et de leurs chapiteaux : tophée avec flûte de Pan et clarinette d'une part et avec musette stylisée d'autre part, entourés de feuilles dans les deux cas. Le sac de la musette semble soutenu par un ruban central.

Musette très stylisée : d'un côté du sac deux tuyaux divergents, coniques, l'un légèrement plus long que l'autre et davantage évasé en pavillon. Autre tuyau (porte-vent) complètement à l'opposé sur le sac

Cornemuse visible en photo dans la fiche de la base Mérimée du Ministère de la Culture


MONTS (Indre et Loire) : Château

Sculpture sur pierre : cul de lampe : personnage dont ne sont représenté que la tête, les épaule et les bras (comme s'il était couché sur le ventre et vu de face). contrairement à de nombreux autres culots de ce type, il ne porte pas de chapeau, il est coiffé avec la raie au milieu, cheveux mi-longs, un peu ondulé. Ses manches présentent de discrets revers et une encolure ronde simple. Il tient sa petite cornemuse centrée sur sa poitrine (ni sur la droite ni sur la gauche), les deux mains symétriques à la même hauteur, la gauche posée sur le sac et la droite sur la souche des deux tuyaux mélodique. Le porte-vent descent bien verticalement de sa bouche vers le sac

Reconstitution ?

Deux tuyaux mélodiques, assez courts, dont les extrémités un peu en biseau pourraient laisser croire qu'ils ont été brisés mais cela ne semble pas réellement le cas. Celui de gauche montre deux trous de jeu et guère de place pour plus d'un troisième sur la face supérieure, le second ne montre qu'un seul trou de jeu, il ne pourrait guère non plus y en avoir plus de deux autres sur la face supérieure. Petit sac présentant un col de cygne. Porte vent cylindrique, sans souche visible, juste un petit liseré autour de sa base sur le sac (pas de souche visible non plus pour les tuyaux mélodiques)
Photo de Guillaume R. Cingal sur Flickr http://www.flickr.com/photos/tourainesereine/2467981950/


MORET-SUR-LOING (Seine-et-Marne) (voir fiche photo) : Maison de François 1er, extérieur

Sc/pierre : chérubin assis soufflant dans sa cornemuse, le chérubin debout à côté porte des grelottières aux chevilles et semble danser

XVIème

1 bourdon d'épaule, hautbois conique

J.C. Maillard


MORET-SUR-LOING (Seine-et-Marne) (voir fiche photo) : Rue du Pavé Neuf, corbeau d'une maison

Sc/bois : personnage

XXème, œuvre du menuisier local Pierre Raccolet (1903-1959) originaire du Bourbonnais, dans le style XVème.

Sans bourdon, grand chalumeau

Y. Guibé d'après Roger Mandion des Amis du Vieux Moret


MOREZ (Jura) : Musée Jourdain.

Deux copies d'un tableau de David Teniers II dit le Jeune (1610 1690 ). Kermesses flamandes

XVIIème

 

"Peintures Flamandes et Hollandaises - collections publiques de France-Comté" ed: Région de Franche-Comté et Réunion des musées nationaux p.246 et 276

F. Barthélémy


MORLAIX (Finistère) (voir fiche photos) : Angle des rues du Pont Notre-Dame et Carnot : Magasin "Au sonneur breton"

Sc/bois

XVIème

1 bourdon d'épaule à un raccord et de longueur environ égale à celle du hautbois (cylindrique à pavillon)

Sculpture assez semblable à Lassay-sur-Croisne (cf. ref.)

C.P. ancienne & D. & J. Massin, "Hist. de la musique occidentale" (photo. N.B.)
L. Burbank Bridaham, "Gargoyles, chimeres and the grotesque in French gothic sculpture" (photo. N.B.)
Maria del Carmen Novoa Gonzalez op. cit. (photo. N.B.)
A. Gandin "Instruments du diable, musique des anges" in revue Musique Bretonne n°152 (photo N.B.) et cat. expo du même nom op.cit. (photo. N.B.)

J.C. Compagnon


MORLAIX (Finistère) : Musée des Jacobins (inv.1035)

Plat vernissé de l'atelier Porquier Beau (Quimper)

1888 : noce bretonne, d'après la Galerie bretonne d'Olivier Perrin (voir à Quimper, Musée départemental breton et Musée de la faïence Jules Verlingue, d’autres faïences du même atelier sur le même motif)

Couple biniou-bombarde, représentation du biniou un peu schématique (le musicien a les deux mains en face l'une de l'autre et la forme du sac n'est pas très réaliste)

"Le mariage en Bretagne" cat. expo. 1980 (photo.)

J.C. Compagnon


MORLAIX (Finistère) : Musée des Jacobins

Esquisse de Jean Julien Lemordant (1878-1968) pour le plafond du théâtre de Rennes (cf. ref.)

Voir bibliographie à Rennes


MORLANNE (Pyrénées Atlantiques) : Château, salle à manger

Tapisserie : scène champêtre : cinq personnages sont assis au premier plan; à droite une femme puise de l'eau à la rivière et très légèrement en arrière, un homme debout joue de la cornemuse

 

Un bourdon d'épaule

C.P. ed. Rex


MORTAGNE-AU PERCHE (Orne) (voir fiche photos) : Eglise

Vitrail : anges musiciens au tympan, sous une vierge à l'enfant en majesté : cornemuse, flûte traversière, tambour, violon, psaltérion, luth et harpe

1927 dans le style néogothique : bien que très approchant, le style n'est pas tout-à-fait d'époque et le violon est un peu anachonique...ce que confirme la signature "Tournel 1927" en bas à gauche

Sans bourdon, tuyau mélodique conique, porte-vent dans le prolongement de celui-ci

J. Goniak


MORTAGNE-AU PERCHE (Orne) (voir fiche photos) : Eglise, au plafond de la nef

Sc/pierre : 68 anges musiciens visibles, pour la plupart musiciens, groupés par paires et dont deux cornemuseux

Premier quart du XVIe s.

Les 2 cornemuses sont relativement similaires, avec chacune un bourdon doté d'un raccord médian et dont la souche est visible Tuyau mélodique légèrement conique, sans pavillon marqué mais dont la souche est visible. Porte vent relativement long tenu en bouche, sac à col de cygne tenu relativement sur le ventre plutôt que sur le côté.

C. Brassy


MORTAIN (Manche) (voir la fiche photo) : Eglise St-Evroult, stalles, 11ème stalle à droite (miséricorde)

Sc/bois : berger barbu, assis, de face, les jambes repliées en arrière (seuls les genoux sont visibles). Le paysage est esquissé par quelques buissons ou rochers de part et d'autre (ceux de gauche ont été rabottés, de même que l'animal qui devait se trouver à gauche).

XVème

Un bourdon d'épaule conique, d'un seul tenant et sans moulure hormis la petite boule qui doit en être la souche. Tuyau mélodique en grande partie dissimulé par les mains du musicien, de longueur moyenne, apparemment conique avec une légère bague en guise de pavillon. Petit porte vent dont l'extrémité est assez loin de la bouche du musicien qui devrait se pencher fortement pour l'atteindre. sac à col de cygne.

CP ed. Parc N.R. Normandie-Maine
De La Sicotière op. cit. qui la compare à celle de Rouen
JF Détrée, "Musiciens et musique en Normandie" Orep édition 2010 (photo)

Fr. Schneider


MORTEAU (Doubs) (voir fiche photos) : Eglise Notre Dame de l'Assomption (Couvent des bénédictins ?), panneaux latéraux précédant l'ensemble de stalles, à l'entrée du chœur (classé MH en 1908)

Sc/bois (chêne) en bas relief : trophée d'instruments de musique (luth, harpe, archet, trompette, flûte à bec, cor et cornemuse) fait partie d'une paire en pendant à deux panneaux avec trophées d'instruments liturgiques

XVIIIème (1756-1761) par Joseph Jobin

Sac à poils externes, doté d'une seule souche d'ou s'échappe curieusement une sorte de gros bec de flûte à bec, derrière celui-ci, sans relation évidente, deux autres tuyaux, l'un, cylindrique à petit pavillon, est muni de trous et le second, plus long, légèrement conique, en est dépourvu

"Notre Dame de l’Assomption", ed. SAEP (cornemuse citée, photo générale de l’ensemble de stalles)

H. Meunier


MORTEMART (Haute-Vienne) (voir fiche photo) : Eglise, miséricorde de stalle

Sc/bois : lapin

XVème siècle

1 bourdon d'épaule à un raccord, hautbois court

L. Bonnaud op. cit.2, 3 et BSAHL CIX 1982 p.214
P. Boulanger, "Les instruments de musique en Charente Limousine"; Ethnologia N°10, (photo. N.B.)
Cité par D. & H. Krauss op. cit. (index)


MOULINS (Allier)


MOUSTEY (Landes) (voir fiche photos) : hameau de Biganon, Eglise,

Fresque : annonce aux bergers : un berger joue de la flûte de Pan et, derrière lui, un berger assis joue de la cornemuse

XIVème

 Il n'est plus possible de voir si la cornemuse était dotée d'un bourdon d'épaule (vraisemblablement non). Tuyau mélodique conique

G. Dardey et Y. Cozian, "Autour d'une cornemuse landaise", bulletin de la Société de Borda n°481 1er trimestre 2006 (photo)


MOUTIER-D'AHUN Voir la fiche photo (Creuse) : abbaye, porche sculpté

Sculpture sur pierre : ensemble d'anges, de musiciens et de couples de danseurs

Fin XVe

Sculpture assez érodée : ne sont plus visibles que le sac et le bourdon d'épaule s'évasant en pavillon

C. Brassy


MOUTIERS Voir la fiche photo (Yonne) : Eglise

Peintures murales, registre supérieur. Procession de personnages tenant un cierge de la main droite et chacun un objet différent de la main gauche, le cornemuseux marche au milieu d'eux. cette scène représenterait une légende qui voulait que les cierges des pèlerins s’allument d’eux même à l’approche de l’église (phénomène qui serait du à un artifice chimique dans la composition des mèches). Les registres inférieurs représentent des scènes de l'ancien (Genèse, Noé) et du nouveau testament (cycle de St-Jean).

Fin XIIIème, début XIVème probablement (l’église comporte des peintures murales de différentes époques)

1 bourdon d'épaule en trois parties

R. et S. Pelissier, "Peintures médiévales de Moutiers" in Archéologia N°204, Juillet/août 85 (photo.)
R. et S. Pelissier, "Dans l'église St-Pierre de Moutiers ..." in Bulletin de la Soc. des fouilles archéologiques et des monuments historiques de l'Yonne", 1985 (photo. N.B.)
R. et S. Pelissier, "Moutiers (Yonne), son histoire, ses peintures murales" 2ème ed. Les amis de Moutiers 1993 (photos et dessins)
J. Kagan "Scènes historiées" in revue "Vieilles Maisons Françaises" n°176, fev 1999 (photo)


MOUTIERS-SAINT-JEAN (Côte-d’Or) : Abbaye, palais abbatial (privé), plafond de la salle de musique

Staff en bas relief : trophée

XVIIIème ?

Musette 

E. Delaclos


MOUZON (Ardennes) (voir fiche photos): Eglise abbatiale (XIIIème), orgue

Sc/bois sur le grand buffet de l'orgue, à droite des claviers (vu de la nef)

XVIIIème : Orgues fabriquées par Christophe Moucherel de 1723 à 1725, restaurée successivement par Déjardin en 1878 , Pol Renault en 1924 et Jean Gommée en 1972, tous trois facteurs d'orgues

La sculpture d'origine est de Jacques Lemaire et la menuiserie d'Henri Baillard

L'organiste commanditaire de l'œuvre était Dom Armand Vincent

Cornemuse de petite taille sans bourdon, d'une représentation simplifiée relativement réaliste par rapport à ce que l'on voit d'habitude sur les buffets d'orgues.

F. Pery


MULHOUSE (Haut-Rhin)


MUR-DE-BRETAGNE (Côtes-d'Armor) (voir fiche photo), ferme de LISQUILLY (classée monument historique) : Façade de la maison d’habitation, linteau de fenêtre

Sc/pierre (granite) : lapin cornemuseux face à un renard joueur de hautbois sur le dos duquel est perché un coq

Datée 1722

1 bourdon d'épaule présentant une moulure au deux tiers de sa longueur, chalumeau conique

C.P. et disque édités par Dastum (photo. N.B.)

Ar Men n°59 (photo.), "Musique bretonne" ed. Chasse-Marée op. cit. p.76 (photo.)
Cat. expo. Dastum "Instruments du diable musique des anges" 1999 op. cit. (photo N.B.)
H. Fillipetti, "Symboles et décors de maisons villageoises", Ed. Rustica 1997 (photo non légendée)

P. Malrieu


MUZILLAC (Morbihan) : Sablière de l'église, voir à BILLIERS


, Menu général, Sommaire alphabétique, Départements, Personnages, Thèmes, Li à LZ, Lettre N