Références situées dans les communes dont le nom commence par Aa à Ar

Menu général Circuit photos


ABBEVILLE (Somme) (voir fiche photos) : Eglise Saint-Vulfran, archivolte du portail

Sc/pierre : sur le côté gauche de la scène de la visitation : berger sur un rocher, assis jambes croisées, pour ses moutons situés en dessous

Fin XVème (après 1488)

Un court bourdon d'épaule

F. Schneider


ABBEVILLE (Somme) : Musée Boucher de Perthes

Plat en terre cuite vernissée de Sorrus blanc et vert sur fond brun

1668 par Charles Simon : un conremuseux, à droite, de profil, joue debout pour une femme aux bras ouvert vers le ciel et semblant danser (pied gauche soulevé)

1 bourdon d'épaule horizontal, long porte-vent, chalumeau plutôt cylindrique à léger pavillon

J. Hurtrelle, "Potiers du pays de Montreuil et de Desvres, Les plats décorés", Nord-Ouest Archéologie n°4 (revue du Centre de recherches archéologiques et de diffusion culturelle de Berck) (photo. en couverture) (inv. n°61)

"Faïences du Nord" t.3, abc.coll. (photo.)

P. Delaval


ABBEVILLE (Somme) : Musée Boucher de Perthes (dépôt de la Collégiale Saint-Vulfran)

Sc/bois peinte et dorée: retable de la vie de la vierge, volet droit scène de l’annonce aux bergers au dessus de la nativité (H : 1,27, L :1,57m P : 0,22m)

XVème

 

C.P.


ACCOUS (Pyrénées atlantiques) : Monolithe sculpté

Sc/pierre : trophée avec tambourin à cordes et flûte à trois trous, flûte de Pan, musette et violon

1840 : obélisque érigé par les habitants de la vallée d'Aspe en hommage au poète compositeur local Cyprien Despourrins (1698-1759)

2 chalumeaux coniques implantés sur deux souches différentes, bourdon ?

J. Baudoin in revue Pastel (revue du Conservatoire Occitan) n°19, 1er trimestre 1994 (photo. N.B.)

J. Baudoin


ACQUIGNY (Eure) (voir fiche photo) : Eglise Sainte Cécile, boiseries

Sc/bois en bas relief : trophée avec musette, serpent, trompette droite, basson, et un pavillon d'instrument à vent non identifiable

 

Musette schématisée à deux chalumeaux légèrement divergents, l'un légèrement plus long que l'autre, le plus long, doté de trous de jeu, se termine par une sorte de pavillon en cloche, le plus court se termine en bec de flûte. Tous deux sont doté d'un renflement à mi longueur. Boîte à bourdons également schématisée, ni porte-vent ni soufflet représenté. Sac piriforme vraisemblableemnt recouvert d'une robe à en croire les larges franges qui entourent la boîte à bourdons et les chalumeaux.

D. Jugan


AGEN (Lot-et-Garonne) (voir fiche photo) : Théâtre, au dessus du rideau de scène

1907-08

* au fronton :

fresque représentant une scène néo-mythologique : satyre cornemuseux et chérubin joueur de flûte de Pan

2 chalumeaux divergents

* de part et d'autre de ce fronton :

deux bas reliefs (stuc ?)

musette stylisée à deux chalumeaux courts et divergents et boîte à bourdons

T. Boisvert


AGEN (Lot-et-Garonne) (voir fiche photo) : Théâtre, salle de ?

1907-08

* Trophées en bas relief (stuc ?)

Musette stylisée à deux chalumeaux courts

* Fresque : jeune zampognaro (chapeau conique typique des représentations de zampognari italiens) debout devant un joueur de cymbales. Flûte de Pan et cadre circulaire à cymbalettes posés à terre

Zampogna à trois chalumeaux dont un plus court sur l'avant

* Fresque : berger assis à côté de son chien dans la lumière du couchant

Zampogna à trois chalumeaux

A. Cadeillan & Th. Boisvert

 

Les peintures du théâtre sont de : Abel Boyé (Marmande 1864 - 1934), E. Mondineu (1872 - ?) et Gabriel Antoine Barlanque (Villeneuve XIXème - ? exposa à partir de 1900)


AIGUES-MORTES (Gard) : Fortifications, porte de la Reine, culot sculpté

Sc/pierre : personnage aux cheveux long jouant de la cornemuse

Fin XIIIème début XIVème

 

Décrit dans la base de données Palissy, Ministère de la Culture et de la Communication - direction de l'Architecture et du Patrimoine. http://www.culture.gouv.fr/documentation/palissy/accueil.htm


AIGUEPERSE (Puy-de-Dôme) (voir fiche photos) : Ancienne collégiale Notre-Dame, transept droit

Fresque : annonce aux bergers

XIIIème ou XIVème

Sans bourdon

"La peinture murale en Auvergne" (photo. N.B.)


AINAY-LE-VIEIL (Cher) : Château

Tableau : nativité

Référence à confirmer 

F. Devèze


AIRE SUR ADOUR (Landes) : Mairie, tableau en dépôt du Musée du Louvre (inv. 3639)

Tableau : de Florentin Damoiselet (Paris 1644) et Claude Huillot (Reims 1632- Paris 1702) : Un amour jouant avec des fleurs

Fin XVIIème : Cornemuse, instument à vent basse, flûte à bec, luth et violon

 

Cité par N. Lallement et B. Devaux op. cit

J.C. Compagnon


AIRE SUR LA LYS (Pas-de-Calais) : Collégiale St-Pierre, grand portail, chapiteau à la base gauche de la voussure extérieure.

Sc/pierre : joueur de cornemuse et hautboïste

La nef date de la seconde moitié XVIème, la tour du début XVIIème

1 bourdon d'épaule


AIRE SUR LA LYS (Pas-de-Calais) voir fiche photos: Collégiale St-Pierre, orgue

1633 (provient de l'abbaye de Clairmarais)

* Aile droite du grand buffet de l'orgue Bas relief/bois : trophée avec musette, lyre, flûte et hautbois

Musette, la boîte à bourdons est représentée à la place du petit chalumeau

J. Guillou, "L'orgue, souvenir et avenir" Buchet-Chastel (photo. N.B.)

* Statuette surmontant le petit buffet d'orgue inspirée de la célèbre gravure d'Albrecht Dürer

Sc/bois : 2 autres statuettes entourant celle-ci représentent un joueur de flûte traversière et un joueur de tambour; tous deux sont en uniforme à l'opposé du cornemuseux en habit plus populaire.

Cornemuse à bouche sans bourdon, hautbois cassé au milieu

"L'Orgue Français" par C. Noisette de Crauzat, ed. Atlas (photo.
Calendrier Assecarm 1984
http://www.flickr.com/photos/ana_sudani/736597582/

P. Delaval

 

C.P. N.B. générale de l'orgue sans mention d'éditeur


AIX-EN-PROVENCE (Bouches-du-Rhône)


AJACCIO (Corse du Sud) Musée Fesch (inv MFA 852.1.15)

Huile sur toile de Gaetano GIGANTE (Naples , 1770 - Naples , 1840 ) : Fête Napolitaine : composition organisée autour d'un arbre sombre coupant le tableau en deux parties. Sur le bord gauche, l'extrémité d'une maison forme une masse sombre et fait de l'ombre au tout premier plan. De nombreuses petites scènes se juxtaposent sur toute l'emprise de cette fête, jusqu'aux grands arbres de l'arrière plan : quelques étals mais surtout des animations dont un certain nombre de musicien : harpe portée en bandoulière et instrument à cordes, , sorte de luth à long manche posé contre l'arbre, tambourin et sorte de luth sur la gauche et enfin le joueur de cornemuse marionnettiste à la planchette à droite de l'arbre, assez au premier plan (il actionne deux marinonnettes à l'aide d'une cordelette fixée à son mollet gauche)

Début XIXème

Zampogna dotée de deux tuyaux mélodiques, de longueurs inégales, mais le musiciens a les deux mains au même niveau (naturellement posée chacune sur une des deux tuyaux). Ces deux tuyaux sont écartés à la sortie de la souche (conique) et son relativement parallèles ensuite. Les tuyaux sont extérieurement légèrement conique et comportent plus de trous de jeu que les doigts de la main (présence de trous ouverts au dessus des mains du musicien !)

http://www.musee-fesch.com/index.php/musee_fesch/Collections/Peintures-du-XIXe-siecle/Fete-Napolitaine

Soïg Robert


AJACCIO (Corse du Sud) musée Fesch (inv MFA 2017.1.1 Don de Carlo Orsi)

Pietro PAOLINI Lucca (1603 / 1681) Joueur de cornemuse : personnage totalement chauve, assis, représenté des genoux à la tête et un peu plus haut (bourdon de l'instrument), légèrement incliné vers sa droite assis en extérieur sur et contre ce qui pourrait être une ruine (gro bloc de pierre grise sur lequel est également posé sa gourde et sorte de mur duquel redescend une végétation que semble apprécier une chèvre qui la broute, juste à gauche du musicien. Ce dernier est vêtu d'une culotte brune, d'une chemise (?) presque blanche et d'une sorte de gilet sans manches, bleu orné sur les côté de lacets oranges. Au fond à droite s'ouvre un paysage avec une petite montagne (ou volcan ?).

XVIIème siècle

1 bourdon vertical implanté hauten bois noir, sauf la partie inférieure qui semble plus calire et qui est curieusement un peu désaxée par rapport au reste. raccord médian et extrémité non pas en pavillon mais en diamètre décroissant jusqu'à une sorte de boule formant presque l'extrémité du tuyau (forme assez similaire à celle du porte-vent). Un second bourdon d'un joli brun de bois fruitier est inserré sans souche visible à proximité du tuyau mélodique (mais indépendamment de celui-ci). Il est extérieurement quasi cylindrique avec une sorte de gros raccord (ou fontanelle mais sans trous visibles) presque à l'extrémité, avant le pavillon. Le raccord est également brun mais aux deux extrémités noires. Tuyau mélodique de fort diamètre, assez long, extérieurement conique sur la seconde moitié, s'évasant en pavillon ébréché. Le tuyau mélodique est fixé sur le sac par une souche dont la partie inférieure forme une sorte de décor. Le peintre a bien représenté la ligature du sac sur les souches avec la forme caractéristique des triangles dus à la découpe en étoile du trou dans le cuir. Petit porte vent mouluré, avec partie supérieure de forme typique des porte-vents, de couleur encore différente de celle des autres tuyaux : gris-beige.

Soïg Robert


ALBAS (Lot) voir fiche photo: Porte d'une maison, dans la rue au pied de l'église (à côté d'une boucherie)

Grille en fer forgé (il s'agit du même modèle qu'à Metz, La Rochelle, Fontainebleau, Hermanville, Paris, Ribeauvillé, Thiers, St-Omer, Toulouse etc. (cf. ref.), montée à l'envers (tête en bas)

Trophée avec musette, tambourin, flûte de Pan, flûte et clarinette

Musette à deux chalumeaux légèrement divergents, boîte à bourdons

F. Lermier


ALBERT (Somme) voir fiche photo : statue en extérieur à proximité de la asilique Notre Dame de Brebières (sur la gauche en sortant de celle-ci)

Statue en métal, proche de l'échelle 1/1 d'un cornemuseux écossais en kilt, sporran à longs poils, coiffé d'une sorte de béret. Statue posée presque directement sur le sol (petit socle métallique). La plaque sur le socle précise qu'il se nomme DUNCAN, est surnommé "Dame de l’Enfer et que la statue a été érigée à l'occasion du centenaire de la guerre soit en 2014-18.

Vers 2014

Bagpipe écossais a trois bourdons d'épaule mais de même longueur, portés un peu en éventail, tuyau mélodique de proportions assez correctes mais s'évasant en pavillon classique et non avec la sole caractéristique du chanter de bagpipe. Porte-vent cylindrique long et fin, forme de la poche un peu "floue"

D. Cansell


ALBI (Tarn) (voir fiche photos) : Cathédrale Ste Cécile, porche côté sud

Sc/pierre : ange

1400/10

Sans bourdon

Ch. Alexandre op. cit.2


ALBI (Tarn) : Bibliothèque (128 f.3v)

Manuscrit enluminé : "Lectionnarium Uticenses"

XIVème, France : grotesque

1 bourdon d'épaule en deux segments : le premier fin et cylindrique, le second s'évasant en pavillon, hautbois conique, porte-vent non visible

P. Boragno


ALENCON (Orne) :Musée des beaux-arts et de la dentelle (inv. 986.100.273 )

Gravure de Bolwert d'après le tableau de Jacob Jordaens "Comme les vieux chantent, les petits gazouillent" : ou plutôt de l'une des scènes d'intérieur de ce peintre assez proches mais différentes dans leurs personnages (et dans les détails de la cornemuse). Cette version comporte une vieille femme à gauche chantant en lisant une partition, la main gauche remettant ses lunettes en place, dans un imposant fauteuil en osier. Devant elle un chien, oreilles dressées, pose sa machoire sur la table (bien garnie par ailleurs), Au centre de la composition, un jeune enfant (un an environ) au cheveux blond bouclés souffle dans une petite flûte (? plutôt un hochet dont il use du manche à la façon d'une flûte). Il est assis sur les genoux d'une femme à la poitrine imposante, coiffée d'un chapeau à plumes et le cou enserré d'une double rangée de perle. Un vieillard à lunettes sur le bout du nez, chante également en suivant dans un livre, index de la main gauche levé. Un joueur de cornemuse se tient debout légèrement en retrait et entre les deux précédents. Un enfant au cheveux noirs et lisses, plus âgé que le premier (cinq ans environ) se tient debout entre les genous du vieillard et souffle dans une petite flûte. Au dessus des personnages, une sorte de bas relief avec tête de lion en partie basse et dauphins sur les côtés énonce le titre de l'oeuvre en flamand.

Tableau du XVIIème et peut-être gravure également

2 bourdons verticaux de longueurs égales, reliés par des chaînettes et celui de droite d'un ruban noué Souche du hautbois en forme de tête de lion aux traits presque humains. Hautbois de forte section, semblant quasi cylindrique jusqu'à son léger évasement en pavillon dans le tiers inférieur. Porte-vent long et fin, d'une seule pièce. Sac piriforme sans ornements.

Fiche avec photos sur https://collections.musees-normandie.fr

Voir autres version à partir de la version de Valenciennes


ALENCON (Orne) : Musée des Beaux-Arts et de la dentelle

Gravure de Jacques-Philippe Le Bas d’après R Brakteiburgs «Le plaisir de la danse » (titre sous la gravure) : dans un intérieur où l’on remarque une sorte de panier pendu en guise de lustre et orné de feuillages, un coupe danse, face au peintre, l’homme levant la main de sa cavalière au dessus de son visage et lève la jambe gauche. Il tient curieusement le poignet de la main gauche de la femme enserré dans sa main droite. Sur la gauche un cornemuseux debout coiffé d’une sorte de béret rabattu sur l’oreille droite, assure la musique, « accompagné » par une enfant en bas à gauche qui agite une crécelle à marteaux en direction des danseurs sous le regard amusé d’un garçon un peu plus âgé. Une dizaine d’autres personnages, pour la plupart assis entourent les danseurs. Une cruche est couchée à terre au premier plan à droite.

1773

Deux bourdons d’épaule, jointifs mais dont l’un s’évase en léger pavillon, droit, tandis que le second, un peu plus long se recourbe vers l’avant tout en s’évasant également mais de manière encore un peu moins marquée. Tuyau mélodique cylindrique ou faiblement conique (on ne voit pas le pavillon, caché par la tête d’un enfant), de longueur apparemment moyenne. Petit porte-vent fin tenu en bouche. Gros sac piriforme tenu devant le ventre du musicien plutôt que sous un bras.

Fiche avec photo sur https://collections.musees-normandie.fr


ALENCON (Orne) : Musée des Beaux-Arts et de la dentelle

Gravure : Les musiciens ambulants d’après le tableau de Dietricy (mention en bas à droite : « peint par Dietricy peintre à la cour électorale de Saxe » par Wille Johan Georg (mention en bas à gauche : « gravé en 1764 par J G Wille d’après le tableau original de même Grandeur qui lui appartient »). Autres mentions : « Musiciens ambulans – Dédié à son altesse sérénissime électorale Monseigneur Frédéric Electeur de Saxe – Paris chez ? – Par son très humble et très obeisant serviteur Wille, Graveur. » Dans un encadrement de porte à la partie haute en demi-cercle (de bois ?), doté d’un petit portillon en bas à droite, un enfant coiffé d’un chapeau dont la plume est rabattue vers l’arrière souffle dans une cornemuse qu’il tient sous son bras droit. A sa gauche, un homme d’âge mur, aux vêtements plus défraichis, une pipe glissée dans une ganse du revers du chapeau, une musette en bandoulière, joue du violon. Il sont observés par un homme à la pipe derrière eux et deux enfants aux côtés de ce dernier et derrière un tonneau debout à gauche de l’encadrement. On distingue encore sur la droite, les yeux d’un visage en grande partie caché par le manche du violon et la main du violoniste ainsi qu’un homme quittant une auberge (reconnaissable à son enseigne), en échangeant quelques derniers mots avec une femme.

1764

Instrument assez particulier par la conformation des ses deux bourdons d’épaule, montés sur une souche qui semble bien unique même si sa forme à facettes, distingue les deux tuyaux. Au dessus de cette souche noire, deux longues bagues blanche puis les tuyaux proprement dits, celui à l’extérieur largement évasé en pavillon après une première partie, plus courte, moulurée, le second beaucoup plus fin tout du long mais quasiment aussi long. Tuyau mélodique extérieurement conique, s’évasant en un pavillon aux parois visiblement fines. Les trous de ce tuyau mélodique sont toutefois positionnés uniquement sur la première moitié (environ), les mains du musicien étant très proche l’une de l’autre et le doigt supérieur de la gauche étant appuyé tout en haut de ce hautbois. Petit porte-vent tenu en bouche dont les couleurs noir puis blanc rappellent celle de la souche des bourdons (les autres tuyaux sont de couleur intermédiaire, probablement brune mais la gravure est monochrome.)

Fiche avec photo sur https://collections.musees-normandie.fr

Versions avec l’enfant cornemuseux seul au Musée de la musique de Paris (cf ref.), voir également référence ci-dessous


ALENCON (Orne) : Musée des Beaux-Arts et de la dentelle (inv 2015.0.89)

Tableau circulaire anonyme : Le printemps : un arbre occupe une bonne partie de la moitié droite de la composition. Un peu à l’arrière plan de celui-ci, mais devant un grand buisson brun, un berger est assis, de profil droit, une jambe tendue et l’autre repliée et semble jouer d’une cornemuse blanche sans bourdon. A l’arrière plan, vue d’une ville ou château aux grandes batisses et devant celle-ci, un cercle d’hommes et femmes danse autour ‘un arbre très haut et droit faisant penser à un arbre de mai. Un personnage debout à droite de ce cercle doit être le musicien mais on ne discerne pas l’instrument

XVIIIème

Sans bourdon ?

Fiche avec photo sur https://collections.musees-normandie.fr


ALENCON (Orne) : Musée des Beaux-Arts et de la dentelle

Gravure : Les musiciens ambulants d’après le même tableau de Dietricy que la gravure de Wille conservée dans ce même musée (cf ref. ci-dessus), mais dans un style moins soigné (style général, forme du violon, rendu des bois de l’encadrement etc..). On retrouve bien toutefois tous les éléments et personnages de la gravure de Wille.

XIXème, signature « GODARD SC » en bas à droite sur la gravure elle-même, pas de rappel du nom du peintre.

Cf description de l’instrument de la gravure de Wille

Fiche avec photo sur https://collections.musees-normandie.fr


ALENCON (Orne) :Musée des beaux-arts et de la dentelle (inv. 986.100.222)

Lithographie : "Scène de harem" par Lamy d'après L. Duveau (inscription en bas à gauche),, imprimerie "Berlauts, r. Cadet. II": vision très occidentalisée d'un harem. en extérieur, dans un jardin dominé par quatre grosse colonnes cylindriques encadrant une fontaine ne forme de diable ailé assis, pleurant deux jets d'eau tombants, deux femmes sont lascivement allongées sur une sorte de sofa. La première la poitrine en partie découverte, tend une coupe vers un jeune page (?) malgré un personnage plus âgé qui s'interpose entre eux. Une femme à gauche tend un objet dans leur direction et les têtes de deux personnages observant la scène depuis l'arrière de la base de la colonne la plus proche de nous apparaissent au dessus de la tête de cette femme, tandis qu'un vautour se tient au devant d'elle. De l'autre côté des deux femmes allongées, sur la moitié gauche de la composition, quatre autres femmes, l'une dévoilant son sein droit, l'autre tenant une coupe, une debout semblant désigner la précédente de l'index de sa main gauche et la quatrième semblant l'apostropher. Au premier plan devant le sofa : divers légumes dont une sorte de citrouille, des cymbales, un cistre, une flûte de Pan, deux pavillons d'instruments à vent, un grandtambour de basque à cymbalettes, un vase, des roses, un récipient cylindrique large et un paon. Devant cet alignement hétéroclite, une cornemuse posée à terre, souche des hautbois dirigée vers nous.

XIXème siècle

Zampogna à trois tuyaux au moins fixés sur la même souche conique. Le plus long, large et assez régulièrement conique est doté de quatre trous de jeu visibles, le second, un peu plus court mais de même forme générale, n'en présente pas, pas plus que le tout petit tuyau, large et peu conique positionné en avant. Il semble y avoir un quatrième tuyau de longueur intermédiaire à l'arrière (dépasse légèrement sur le côté. Un petit porte vent dépasse à l'arrière du sac. Sac plus foncé que les tuyaux et ayant bien l'apparence d'un sac en cuir non recouvert d'une housse.

Fiche avec photos sur https://collections.musees-normandie.fr


ALENCON (Orne) : Bibliothèque municipale (Ms 128 f.3v)

Manuscrit enluminé : Lectionnaire de l'office de l'abbaye Saint-Evroult d'Ouche, personnage en haut à gauche de la marge, terminant une baguette de bord de texte et voisinant avec une lettrine S. C’est un homme pourvu d’une seule patte visible de type rappelant grossièrement celles du lion

Seconde moitié du XIVème siècle, Normandie

1 bourdon d’épaule à un raccord et pavillon évasé, chalumeau conique, sac à couture visible

Visible sur le site http://www.enluminures.culture.fr/

F. Schneider


ALLEUZE (Cantal) (voir fiche photos) : Cimetière (à l'écart du village), tombe de Georges Soule (1927-1979)

Bronze

1979

Cabrette : représentation fidèle, du sac monté d'un pied de cabrette. Souche en forme de tête féminine

J.C. Roc, "Deux tombes peu ordinaires dans les cimetières de La Barge et d'Alleuze" in revue Cantal-Patrimoine, n° 8, juillet 2006.

J.C. Roc


ALLUY (Nièvre) (voir fiche photos) : Eglise, crypte

Peinture de la voûte : procession avec ange cornemuseux debout, représenté de trois quart droit, vêtu d'une robe terre de Sienne (le thème de la procession rappelle quelque peu les peintures murales de Moutiers)

XIVème siècle

1 bourdon d'épaule à deux raccords sphériques, chalumeau conique, porte-vent conique en bouche, poche piriforme cousue, blanche. Les trois tuyaux sont ocre.

Description des peintures et cliché sur http://www.impens.com

C. Brassy


AMBIERLE (Loire) (voir fiche photos) : Eglise, au dessus d’un arc-boutant

Sc/pierre : fou (?) agenouillé à cheval sur le faîte de l’arc-boutant (au bout de celui-ci), regardant droit devant lui et tenant une cornemuse devant lui sans en jouer (une main sur le hautbois, l’autre sur la partie supérieure de la poche). Contrairement à de nombreuses annonces aux bergers dans lesquelles le berger qui vient de cesser de jouer conserve la cornemuse en position de jeu même si une main a quitté le hautbois, ici la souche du hautbois s’est abaissée à hauteur de la ceinture du musicien, le hautbois est presque horizontal et son extrémité s’appuie sur la cuisse, le bourdon d’épaule barre la poitrine et s’appuie sur l’épaule droite

XVème

M.Babey


AMBOISE (Indre-et-Loire) (voir fiche photos) : Château, chapelle St Hubert, envers du tympan

Sc/pierre : ange

1491-1496 ou XIXème ? : chapelle réalisée par des sculpteurs français et flamands, appelés par Charles VIII, et non Louis XI. La chapelle est bâtie dès 1491, sa décoration est réalisée jusqu'en 1496 (comptes de construction de 1495/96 dit manuscrit de Coulaines). Mais cet ange date peut-être du XIXème siècle, étant placée au revers du tympan qui a été entièrement refait sous Louis-Philippe.

 

Sans bourdon (bourdon d'épaule disparu ?)

L.Bonnaud


AMIENS (Somme) (voir fiche photo) : Cathédrale, étage supérieur de la tour sud, galerie des musiciens, cul de lampe

Sc/pierre

Cette partie de la cathédrale a été élevée vers 1366 et achevée par Viollet-le-Duc. La statuaire de cette tour a été souvent restaurée et même entièrement refaite par les frères Duthoit en 1856. Sur les dix culs de lampes représentant des musiciens, trois ont étés refaits (lesquels?).

1 bourdon d'épaule

C.P. anciennes dont une reproduite in L. Guillemain, "Méthode de cornemuse", Paris 1950
Der Dudlepfeifer N° 21/1983 (dessin)

J.C. Compagnon


AMIENS (Somme) : Cathédrale, stalles, rampe B.55

Sc/bois : angelot

1508-1522

1 bourdon d'épaule à 1 raccord

F. Billiet et G. Lefeuvre, "Concert imaginaire dans les stalles de la cathédrale d'Amiens", ed. le Courrier Picard 1982 (photo. N.B.)
F. Billiet, "La vie musicale à Amiens au XVIème siècle", CNDP Amiens 1984 (photo.)

P. Delaval


AMIENS (Somme) (voir fiche photos): Cathédrale, stalles, appui-main 11-12

Sc/bois : ménestrel

1508-1522

1 bourdon d'épaule (porte vent et section supérieure du bourdon cassés)

F. Billiet et G. Lefeuvre, "Concert imaginaire dans les stalles de la cathédrale d'Amiens", ed. Le Courrier Picard 1982 (photo.)

P. Delaval


AMIENS (Somme) : Musée de Picardie

Tableau de David Téniers le Jeune (Anvers 1610 - Bruxelles 1690)

XVIIème : "Le joueur de cornemuse" : cornemuseux assis à côté d'une femme

2 bourdons verticaux d'inégales longueurs, très moulurés et ornés d'un gland rose en étoffe. Chalumeau cylindrique de forte section.

Tableau similaire à Bruges, Stathuis

Fr. Schneider


AMIENS (Somme) : Musée Hôtel de Berny

Eventail peint : scène champêtre : cornemuseux jouant pour deux dames dont l'une file et l'autre caresse un chien. Les trois personnages appartiennent visiblement à la noblesse.

Style XVIIIème

2 chalumeaux largement divergents

Fr. Schneider


AMIENS (Somme) : Bibliothèque municipale (ms Lescalopier 95 f.1r)

Manuscrit enluminé : Jean de Mandeville, Voyages d'Outremer : marge du frontispice décorée de végétaux, blasons et personnages, en trompe l'œil sur fond ocre. Le cornemuseux est un hybride homme-animal (singe ?) situé dans le coin inférieur droit et représenté, ainsi que son instrument, uniquement dans des tons de brun. Légèrement au dessus, un autre grotesque souffle dans une longue trompe légèrement incurvée

Fin du XVème (avant 1492), Gand ?

1 bourdon d'épaule fin et cylindrique, se terminant par un gros pavillon, hautbois plutôt cylindrique se terminant également en pavillon, porte vent en bouche

Sous la direction de J. Dalarun, "Le Moyen-âge en lumière - manuscrits enluminés des bibliothèques de France" ed. Fayard nov 2002 (photo p.181)

Visible sur le site http://www.enluminures.culture.fr/


AMIENS (Somme) : Bibliothèque municipale (ms 355 f.1r)

Manuscrit enluminé : Décret de Gratien, groteque : homme, debout de profil, dont les jambes ont été remplacées par des pattes de dragon

1er quart du XIVème siècle

Sans bourdon, sac de forme inhabituelle : le hautbois (conique) est dans le prolongement du porte vent, ces deux tuyaux étant implantés à la base de la partie la plus étroite du sac, celle-ci formant le long cou de la tête animale, dressée vers l'avant et ornant le sac (et ne faisant pas office de souche au hautbois)

Sous la direction de J. Dalarun, "Le Moyen-âge en lumière - manuscrits enluminés des bibliothèques de France" ed. Fayard nov 2002 (photo p.225)

Visible sur le site http://www.enluminures.culture.fr/


AMNE-EN-CHAMPAGNE (Sarthe) : Eglise ?

Tableau : adoration des bergers : composition assez chargée avec personnages présentant des textes inscrits sur des tables à droite et à gauche de la composition. Berger cornemuseux au centre, légèrement en arrière de la Sainte Famille

XVIIème : anonyme dans un style proche de celui de Claude Vignon

1 bourdon d’épaule

A. Palonha Lavenant, "La peinture dans le Maine au XVIIème siècle" in revue "303" 1996 (photo.)


AMPUIS ( Rhône) : Château (propriété Guigal, grand producteur de Côtes du Rhône)

Tapisserie renaissance : scène de foulage du raisin avec scène de danse à l'arrière plan. Au premier plan à gauche, des femmes apportent les raisins. Sur la droite, le grand cuveau ou deux hommes foulent le raisin sous le regard de deux enfants grimpant sur le récispient tandis qu'un troisième dort au premier plan complètement à droite de la composition. Derrière le cuveau, un homme porte une hotte. A l'arrière plan au centre, séparé des précédents par une haie facsinée, le joueur de cornemuse, assis sur gros tronc de saule fortement élagué, fait danser 4 couples dont les hommes font passer les femmes sous le pont de leurs bras. Derrière lui, un couple passe sous un portail en portant du raisin et se dirigeant vers la scène du premier plan

 

Un bourdon d'épaule assez court, tenu très verticalement et passant près de l'oreille du musicien, conique d'un seul tenant et dont le pavillon est à peine suggéré par un très léger évasement. Tuyau mélodique apparemment cylindrique. Sac de forme assez rebondie, et débordant largement au dessus de la souche du tuyau mélodique. Pas de porte-vent visible. L'instrument est tenu sous le coude droit par le musicien qui se tient très penché en avant, le dos rond.

J. Chaperon


ANCY-LE-FRANC (Yonne) : Château, chapelle

Peintures murales (huile sur enduit) : anges joueurs de flûte, trompette, cornemuse et hautbois entourant Dieu le Père

Peintures réalisées en 1576 et complétées en 1596 par André Ménassier d'après des gravures flamandes

 

Décrit dans la base de données Palissy, Ministère de la Culture et de la Communication - direction de l'Architecture et du Patrimoine. http://www.culture.gouv.fr/documentation/palissy/accueil.htm


ANGERS (Maine-et-Loire)


ANGOULEME (Charente) : Musée de la Société Archéologique

Sc/pierre : modillon (cul de lampe) de l'ancien château d'Angoulème, fou accroupi. Ses manches sont ornées chacune d’une rangée de 7 boutons

fin XVème début XVIème

1 court bourdon d'épaule à un raccord, chalumeau conique

R. Leydi, "La zampogna in Europa", Como, 1979 (dessin)
Utriculus n°16 oct-dec.1995 (photo. N.B.) p.29

P. Boulanger


ANNAY-SUR-SERREIN (Yonne), Eglise, panneau de retable : présence d'une cornemuse à vérifier

Tableau de Ménassier similaire à celui conservé à l'hôpital de Semur-en-Auxois

1608

Cité dans la base Mérimée du Ministère de la Culture à propos du tableau de Semur-en-Auxois : http://www.culture.gouv.fr/documentation/merimee/accueil.htm


ANOST (Saône-et-Loire) voir fiche photo : Eglise, 1er vitrail en entrant par la porte latérale

Vitrail : adoration des bergers, cornemuse accrochée à la ceinture de l’un des bergers

début XXème : donateur : famille E. Lacolle

Un chalumeau très conique et le porte-vent, tous deux bruns seuls visibles

Cité dans le livret du CD "Le printemps de la cornemuse"


ANTIGNY (Vienne) (voir fiche photos) : Eglise Notre-Dame, chapelle seigneuriale, adjointe au choeur, côté sud

Fresque : annonce aux bergers entre nativité et adoration des rois (nombreuses autres scène dont un dit des trois morts et des trois vifs tout comme à Jouhet)

Fin XVème (mais probablement avant 1490): Ces fresques, ainsi que celles de Jouhet (cf. ref.) et du château de Boismorand, seraient dues à l'initiative de Jean de Moussy (1433-1510), seigneur de Boismorand et de la Contour. Les artistes auraient été italiens.

1 bourdon d'épaule conique présentant trois renflements sphériques, hautbois conique presque aussi long que le bourdon. Le berger debout derrière le berger cornemuseux agenouillé tient un hautbois de très grande taille (près du double de celui de la cornemuse)

R. Salvini, "Les ensembles décoratifs dans le diocèse de Poitiers entre la guerre de cent-ans et les guerres de religion" in Bull. de la soc. des Antiquaires de l'Ouest, 1939

P. Boulanger


APT (Vaucluse) : Mairie (envoi de l'Etat 1897 : d'après la base Arcade du Ministère de la culture, un document atteste de cet envoi et un autre document de l'envoi la même année d'un tableau de même titre et même auteur au musée d'Issoudun)

Tableau : copie par Mlle Geneviève Boetzel du tableau Jean Baptiste Siméon Chardin (Paris 1699 - id.1769), peint en 1765 conservé au Louvre (cf. ref.) : "Les attributs de la musique". : musette, flûte traversière, violon et son archet, trompette naturelle et trompe de chasse

Postérieur à 1765 (date de l'original) et antérieur à 1897 (date de l'envoi de l'Etat)

Musette à soufflet, boîte à bourdons, chalumeaux à clefs en ivoire, housse rouge à franges dorées

Yvon Bayer


ARC-SOUS-CICON (Doubs) : Eglise St-Etienne, lambris

Sc/bois (chêne) en bas relief, doré : objets religieux et instruments : cornemuse, cor, psaltérion, violoncelle, harpe et violon.

Seconde moitié XVIIIème anonyme

 

Décrit dans la base de données Palissy, Ministère de la Culture et de la Communication - direction de l'Architecture et du Patrimoine. http://www.culture.gouv.fr/documentation/palissy/accueil.htm


ARCUEIL (Val-de-Marne) : Eglise St-Denys, chapiteau du narthex

Sc/pierre en bas relief : fou cornemuseux

XVIème

1 bourdon d'épaule

cliché G. Guillaume

Dessin dans les anciens guides verts Michelin
Photo. N.B. générale dans le Dictionnaire des églises de France op. cit.
G. Guillaume, "A la recherche du cornemuseux masqué, essai de chasse au trésor iconographique et musicale" in revue "La Bouinotte" n°37, Automne 1991 (dessin)

G. Guillaume


ARGENTON-SUR-CREUSE (Indre) (voir fiche photo): Eglise St-Sauveur (église XVème restaurée au XIXème siècle), cul de lampe

Sc/pierre : petit ange au milieu d'un ensemble ou figurent également un harpiste, un luthiste et un flûtiste.

XVème

1 bourdon d'épaule, hautbois conique et porte-vent.

G. Guillaume


ARGOULES (Somme) (voir fiche photo) : abbaye cistercienne de Valloires, église abbatiale, tribune de l'orgue, décor figurant de chaque côté de la grande porte située juste sous l'orgue

Sc/bois en haut-relief : trophée avec nombreux instruments dont une musette baroque en bas du trophée de gauche. Instruments présents : de haut en bas sur le trophée de droite : cornet à bouquin, violon, 2 tambours de basque à cymbalettes, timbales, instrument à corde fantaisiste, flûte de Pan (?), hautbois, musette, sacqueboute, serpent ? Le tout est orné de rubans et feuillages. Le trophée de droite comporte un luth et violoncelle assez imposant.

 

La superposition des instruments rend difficile la description de la musette qui, de toute manière, est schématique : trois petits tuyaux coniques et moulurés, de même longueur et de même forme, s'échappent en éventail du sac sans souche visible. Un autre tuyau mouluré, de diamètre plus gros, pourrait être le porte-vent (pas de soufflet visible). Pas de boîte à bourdons.

M. Vanden Bemden Casier


ARLES (Bouches-du-Rhône) : Museon Arlaten

Santon d'Antoine Gallé (1808-1880)

XIXème

Zampogne: 2 hautbois et un bourdon sur la même souche, porte-vent

P. Sagnier


ARLES (Bouches-du-Rhône) : Museon Arlaten (musée des arts et traditions populaires fondé par Mistral)

Carreaux de terre cuite émaillée décorant les rues ou maisons d'Arles; plusieurs musiciens

Fin XVIème - début XVIIème

Apparemment un bourdon d'épaule

P. Sagnier, ass. "L'Oeil et la Mémoire"


ARLES (Bouches-du-Rhône) : Museon Arlaten

Santon de G. Neveu d'Aubagne : cornemuseux ayant une main posée sur le hautbois le plus en avant et l'autre sur la poche

XVIIIème

Sac à bouche, 3 hautbois divergents à pavillons évasés; des trous sont figurés sur chacun de ces hautbois

P. Sagnier


ARLES (Bouches-du-Rhône) : Museon Arlaten

Tableau sculpté en staff venant du Puy-de-Dôme

 

Cabrette

P. Sagnier


ARLES (Bouches-du-Rhône) : Museon Arlaten

Affiche des Fêtes Félibréennes de Mauvezin (Hautes-Pyrénées)

1907

 

* Au centre, sont représentés joués: guitare, vielle, fifre-tambour et cornemuse.

1 bourdon sur l'avant-bras, deux hautbois coniques, porte-vent

* En bas, sont représentés non joués: vielle, hautbois, tambour et cornemuse

Sac type bodega, porte-vent, deux hautbois coniques fixés sur une plaque fermant l'orifice du cou de l'animal (comme sur les cornemuse d'Afrique du Nord)

 

P. Sagnier


ARLEUF (Nièvre) (voir fiche photos) : Bistrot "Le Cornemuse" extérieur et intérieur

Peintures murales sur le mur extérieur, sur un ancien papier peint et sur un mur neuf : musiciens, instruments et autres habitués du lieu. Réalisées par Bertrand Dios

* façade : sur la gauche : cornemuseux assis, penché en avant

* pignon gauche : cornemuse seule

* Salle de gauche Raphaël Thiery en buste de profil soufflant dans sa cornemuse (sur une hauteur entière de mur)
Cette peinture a du être détruite lors de l'agrandissement du bistrot

Le Pays de Bourgogne (photo, peinture en partie masquée)

* Salle de gauche : Vincent Belin

* Salle de gauche : Petit cornemuseux assis, peint près d’une des fenêtres

* Salle arrière, en bas de l'escalier : cornemuseux au sein d'une joyeuse "fanfare" : grosse caisse, trompette, accordéon, guitare, bouzouki (?) etc...

Musettes dites "du Centre" à un bourdon d'épaule et un petit bourdon parallèle au hautbois.


ARNEKE (Nord) voir fiche photo: Eglise, boiserie

Sc/bois : trophée représentant une "musette" sur fond de partitions et de feuilles de chêne

 

"Musette" (deux chalumeaux très divergents et un tuyau de diamètre plus important (bourdon?)

MC. & P. Bollier


ARNEKE (Nord) voir fiche photo: Eglise, balustrade de la tribune d'orgue

Sc/bois : trophée d'instruments (flûte de Pan et serpent)

1771 (buffet de Spillmacker)

"Musette" (un chalumeau largement évasé et une boîte à bourdons)

J.C. Compagnon


ARQUES-LA-BATAILLE (Seine Maritime) voir fiche photos: Eglise Notre-Dame de l'Assomption, chevet, console à la base de la retombée gauche (vu de l'extérieur bien entendu) de la voussure de la fenêtre à gauche de la fenêtre axiale du chœur.

Sc/pierre : ange cornemuseux aux jambes repliées sur le côté, mais vu de face. Un ange joueur de hautbois assez similaire est figuré sur une console semblable à la retombée droite de la première fenêtre du chœur côté sud

XVème

1 bourdon d'épaule (à l'extrémité probablement érodée), 1 hautbois conique sur lequel reposent les mains de l'ange dont le bras droit est quelque peu contorsionné…


ARQUES-LA-BATAILLE (Seine Maritime) voir fiche photos: Eglise Notre-Dame de l'Assomption, angle nord de la tour, contrefort sous le pinacle (quelques mètres avant le toit, visible avec des jumelles uniquement)

Sc/pierre : ange (?) agenouillé; fait pendant avec un joueur de hautbois. Deux autres musiciens sont représentés sur un autre contrefort : tambour et tambour de basque.

XVIème ?

Pas de hautbois, 1 bourdon d'épaule (épaule gauche), mains du musicien sur le porte-vent, sac sphérique


ARRAS (Pas-de-Calais)


ARRONNES (Allier) voir fiche photos : Maison de la culture sur la D995 direction Ferrières-sur-Sichon

Peinture murale extérieure représentant Laurent Bargoin (1846-1920) joueur de musette Bechonnet, qui s'était fait représenter sur la façade de son auberge " Hôtel des voyageurs " qui était également son domicile. Le musicien est debout, tenant son instrument comme pour en jouer, les doigts en place, mais la poche dégonflée et son avant-bras n'est pas passé dans la sangle du soufflet

Recrée en 2004 à partir d'une carte postale ancienne, à l'endroit ou figurait la peinture originale, dégradée par le temps.

Article de presse Info Allier n°981 (photo). Carte postale reproduite p.125 de J.F. Chassaing "La tradition de cornemuse en Basse-Auvergne et Sud-Bourbonnais" 1982
http://arronnes.e-monsite.com/pages/circuit-decouverte/maison-bargoin.html

F. Mourier


ARX EN GABARRET (Landes) (voir fiche photos) : Eglise, cul de lampe

Sc/pierre : centaure (?) face à un autre cul de lampe représentant un joueur de flûte à 3(?) trous et tambour

1522 probablement restauré

Sac cylindrique allongé, 1 hautbois court, porte-vent de fort diamètre

L. Mabru, "La cornemuse des Landes de Gascogne" Centre Lapios 1986 (photo. N.B.)

G. Dardey et Y. Cozian, "Autour d'une cornemuse landaise", bulletin de la Société de Borda n°481 1er trimestre 2006 (photo)


ARZACQ-ARRAZIGUET (Pyrénées-Atlantiques) maison place de la République : culot en retombée latérale (à droite) du larmier surmontant une fenêtre. Le culot de gauche représente un joueur de tambour.

Sc/pierre

Fin XVème début XVIème

 

A Célo et A. Garzuel



, Menu général, Sommaire alphabétique, Départements, Personnages, Thèmes, As à Az