Moteur de recherche :

Paris : Bibliothèque Nationale de France

Oeuvres aux références non connues


 

Avertissement : L'attribution de certaines œuvres aux collections de la Bibliothèque Nationale de France a été faite, faute de meilleure précision sur la base de la mention "cliché Bibliothèque Nationale" figurant dans certains ouvrages.


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Manuscrit enluminé : brévaire de Monteramey : page de texte en deux colonnes ornée de rinceaux (dont celui de la marge gauche orné de grotesques et d'animaux (chouette hulotte)), d'une scène historiée au dessus de la première colonne(personnages portant un reliquaire), d'un cartouche inférieur comportant trois scènes (femme décapitant un roi dormant, personnage dirigeant une colombe vers un couple à la porte d'une ville, reine attablée en compagnie d'une autre femme. Le joueur de cornemuse est un grotesque de la marge gauche, à hauteur de la scène supérieure de la 1ère colonne, à corps animal poilu et visage grimaçant Les pieds d'un autre grotesque semblant lutter contre un dragon s'appuient sur le cornemuseux..

XIV ème, Atelier parisien ?

Sans bourdon, hautbois conique, petit porte-vent cylindrique, sac et tuyaux blanc

Histoire de l'Art ed. Alpha livret 51, p.51 (photo de l'ensemble de la page, cornemuse visible)

D. Bourger


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure sur bois : frontispice d’un recueil vénitien de chansons polyphoniques

XVIème ? : dans un jardin quatre musiciens (cornemuse, luth, hautbois (cornet ?) et harpe jouent pour un personnage agenouillé à gauche derrière un mur et une vièle à archet est posée à terre

1 bourdon d’épaule orné d’un cordon ou d’une chaînette attaché à chaque extrémité et en son milieu, chalumeau plutôt cylindrique de diamètre assez fort, sac orné de motifs géométriques (ou simple procédé d’ombrage du graveur ?)

R. Siohan "Histoire du public musical" , ed. Rencontre Lausanne et Guilde du disque 1967 (photo. p. 26)

J.C. Compagnon


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure : page du Roman de la rose de Guillaume de Lorris et Jean de Meung

Imprimé en 1485

 

"Histoire de l'humanité" UNESCO p.587

J.C. Compagnon


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure signée "Creuédinus f" dont la composition rappelle (bien que dans un style différent), la tapisserie "La danse" de la suite de Gombault et Macée (Cf. St-Lô) : on y retrouve en effet le cornemuseux debout contre un arbre dont le pied entouré d'un rehaussement de terre maintenu par un cercle de fascines forme un piédestal, les quatre couples de danseurs dont une femme renouant son bas. Le décor de cette scène est toutefois plus ouvert et vallonné et à l'arrière plan un berger joue du hautbois en menant son troupeau. Inscription "Animus gadens aetatem florida facit" sur une dalle au pied de l'arbre

 

 

M. Decitre "Danses et chants traditionnels de France", coll. "Les clefs de la musique" ed. de l'Illustration (photo. N.B.))

T. Legros


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure de Bonnart : "Danse en branle"

XVIIème

J.L. Flandrin "Les amours paysannes (XVIème au XIXème siècles)" coll. archives Gallimard-Julliard (photo. N.B.)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure (?) de Mariette : noble habillé en berger (ou berger d'opéra ?), debout, la tête tournée en arrière par la gauche; il tient contre son ventre la cornemuse dont il joue sans que l'on distingue ni porte-vent ni soufflet…Une houlette est dressée verticalement à sa droite

XVIIème

Sans bourdon visible, hautbois de bonne taille, s'évasant en pavillon, sac piriforme assez gros également, de couleur sombre, ni porte-vent ni soufflet visible

J.C. Compagnon et S. Robson op.cit. (photo N.B.)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure de Mariette : "La veillée"

XVIIème

J.L. Flandrin "Les amours paysannes (XVIème au XIXème siècles)" coll. archives Gallimard-Julliard (photo. N.B.)
"La vie populaire en France du moyen-âge à nos jours, les loisirs" ed. Diderot (photo. N.B.)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure : "LAPPOLON DE LA GREVE" : derrière une foule de dos, quatre personnages de face sont représentés bien plus gros : à gauche Margot la musette, veille femme soufflant dans une musette à bouche et surmontée du texte : "Mon nom c'est Margot la musette - D'esprit je suis assez bien faite - On me croit néanmoinsinsensée à Paris - Mais je suis plus sage que folle - Puisque j'attrape la pistole - D'un nombre de badauds qui me tient en mépris" (texte identique à celui de la gravure de Gasnière également présente à la BNF (cf. ref.)). Un autre personnage joue d'une petite viole de la taille d'un violon, il est entouré de deux personnages de profil celui de gauche dit "Monmaistre il n'y a plus d'enfants à notre âge" et le second "Mon maistre na il pas une belle trogne pour estre de père en fils yvrogne". La gravure est accompagnée d'un texte en partie basse

 

Musette à un seul chalumeau relativement grand, petite boîte à bourdon de côté et long porte-vent

J.C. Compagnon et S. Robson op.cit.(photo. N.B.)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure : cornemuse en Grèce au XVIIème siècle

 

Histoire de la musique t.20. Jean Gergely "Introduction à la connaissance du folklore" p.46

J.C. Compagnon


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Estampe coloriée : "Pauvre ménestrel se débattant avec la mort. Après avoir jeté un dernier regard à sa cornemuse il s’écrie tristement :

J’ay mis sous le banc la vielle
Plus ne corneray sauterelle
N’autre dance"

 

H. Lapaire op. cit.


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure : frontispice des "Pièces pour clavecin avec voix ou violon dédiées à son excellence Monseigneur Evesque de Rennes par Mr Mondonville Maître de musique de la chapelle du Roy , Œuvre V"

1748 par Hyacinthe Rigaud : le titre est inscrit sur un grand rideau se levant sur une concertiste assise devant son clavecin. Une balustrade de pierre barre le premier plan. Sur celle-ci sont posés, de chaque côté, des instruments : à droite musette stylisée à deux chalumeaux

J.C. Compagnon et S. Robson op.cit. (photo N.B, musette à peine visible.)
G. Kinsky, "Album musical"
"Pictorial and décorative title page" (photo. pl.121)

J.C. Compagnon


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Invitations à des bals parés à Versailles pour le mariage de Monseigneur le Dauphin. Cadres mêlant instruments de musiques, chérubins, anges, armoiries, guirlandes florales et motifs décoratifs

* Le Jeudi neuf février 1747

En bas à gauche violoncelle, vielle à roue à caisse en luth et musette

Musette

* Le Mercredi 24 février 1745

En bas au centre, chérubin assis derrière un ensemble d'instrument dont un violoncelle et une musette

Musette à deux chalumeaux , petite boîte à bourdons

J.C. Compagnon et S. Robson op.cit. (photos N.B.)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure : page de titre du recueil de Marc-Antoine Charpentier "Motets mélez de symphonies" : cartouche contenant le titre et les diverses mentions surmonté du blason couronné à trois fleurs de lys et entouré de nombreux instruments de musique : harpe, orgue, violon, flûte de pan, lyre, violes, cors, trompette, luth, théorbe, clarinette, hautbois, clavecin, tambour de basque, tambours, guitare, trompette marine et musette posée au premier plan

1709 gravé par C. Roussel

Musette assez schématique apparemment à deux hautbois divergents et boîte à bourdons

Actes des rencontres internationales autour des instruments à cordes sympathiques. "Amour et sympathie", Limoges nov.92 ed. Ensemble baroque de Limoges (photo. N.B.)
J.C. Compagnon et S. Robson op.cit. (photo N.B.)

T. Legros


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure : frontisipice des "amusemens de Bellone; ou Les plaisirs de mars; Pieces pour la Musette, vielle flute et Hautbois dediés à .S.A.S Monseigneur le Prince de Conty Composés par M. Chedeville le Cadet Hautbois de la chambre du Roy""œuvre VI"

XVIIIème : gravé par Jean Philippe Le Bas (1707-1783) : 11 chérubins nus entourent le titre : ceux d'en haut tiennent le rideau, deux arrivent sur un cheval, l'un tient sur son dos une timbale que son compagnon frappe, l'un joue de la musette assis et, en bas à droite, un chérubin allume la mèche d'un canon

Musette assez schématique : sac et hautbois conique seuls visibles

J.C. Compagnon et S. Robson op.cit.


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure de Théresia Rousselet et Autreau : jeune noble assis, jouant de la musette d'un air rêveur. La position des main est erronée (une main sur chaque chalumeau) et la position du sac contre le ventre et non pas sous un bras, n'est pas très réaliste non plus.

 

Musette baroque à petit chalumeau à clef mais pas de clefs sur le grand chalumeau, boîte à bourdon assez volumineuse, soufflet non visible

J.C. Compagnon et S. Robson op.cit. (photo N.B.)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Dessin français : joueur de cornemuse

1576

 

Histoire de la musique t.5 p.43 n°31 "Naissance de l'Opéra et du style concertant"

J.C. Compagnon


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Estampe coloriée : musicien se débattant avec la mort

Légende : "J'aimes sous le banc la vielle plus ne corneray sauterelle n'autre dance"

 

J.C. Compagnon


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure de Gérard Jean Baptiste Scotin (1617-1716) d'après Jean Bérain

1710 : frontispice des motets d'Edme Foliot

 

"Pictorial and décorative title" (photo. pl 118)

J.C. Compagnon


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure d’après H. Holbein : danse macabre : "La mort et la courtisane" : écorché joueur de cornemuse entraînant une femme par la main

 

2 bourdons d’épaules verticaux légèrement inégaux à fontanelle et pavillons, petit hautbois

F. de Miomandre, "La danse" coll. "Voir et savoir", ed. Flammarion (photo, non localisé mais on distingue le haut du tampon de la B.N.F.)

T. Legros


PARIS : Bibliothèque Nationale de France (?)

Gravure sur bois du "Compost et Kalendrier des Bergers", version coloriée

1496 par Guy Marchand à Paris (h:247mm) : berger debout avec cornemuse expliquant quelque chose à 3 bergers assis

Voir à Troyes (autre exemplaire) et à Bourges, Angers ainsi qu’à Paris ‘Arts et traditions populaires"

"Histoire de l’édition française, t.1, Le livre conquérant du moyen-âge au milieu du XVIIème siècle", ed. Promodis 1982 (photo.)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure (sur bois ?) : frontispice de l’édition des Comédie de Terence publiée à Lyon par J. Trechsel en 1493

1493. Il s’agit de la première représentation d’un théâtre dans un livre imprimé : deux cornemuseux apparemment en bas relief sur les rambardes du théâtre.

2 cornemuses sans bourdon

"Histoire de l’édition française, t.1, Le livre conquérant du moyen-âge au milieu du XVIIème siècle", ed. Promodis 1982 (photo. N.B.)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure pour les " Images ou tableaux de platte peinture des deux Philostrates… est les statues de Callistrate, mis en français par Blaise de Vigenère" p.369: "Pan" : Tandis qu’une femme, entourée de deux compagnes joue de la flûte de Pan au sommet d’un rocher boisé, le satyre du même nom est maintenu captif par quatre autres femmes, couronnées comme les précédentes de feuillages. A l’arrière plan, perché sur un rocher un pâtre nu joue de la cornemuse

Publié en 1615 chez la veuve du libraire Abel Langelier

Sans bourdon, hautbois assez long

Revue de la Bibliothèque Nationale n°25, automne 1987 (photo)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure : Esope et les animaux des fables : l’une des planches du "Philostrate" portant, outre la signature du graveur Leonard Gauthier, celle du peintre Antoine Caron (H:426mm) : Esope debout et d’autres animaux à ses côtés observent une ronde d’animaux héros de ses fables (renard, bélier, loup, ours, bouc, singe et sanglier) animée par la musique d’une cornemuse jouée par un animal plus difficilement identifiable.

Publié en 1614 chez la veuve du libraire Abel Langelier, commencé avant 1600, réimprimé ensuite en 1615,1629,1630 et 1637

1 bourdon d’épaule

"Histoire de l’édition française, t.1, Le livre conquérant du moyen-âge au milieu du XVIIème siècle", ed. Promodis 1982 (photo. N.B.)

Voir peinture d'après cette gravure au château d'Oiron


PARIS : Bibliothèque Nationale de France (?)

Gravure : Sébastien Leclerc d’après Lebrun, "L’air" in "9ème volume des Tapisseries du Roi, où sont représentez les quatre élémens et les quatre saisons". Voir tapisseries sur ce thème à Pairs (Mobilier National et Manufacture des Gobelins) et à Lyon (cf. ref.). Les bordures de cette tapisserie (dont la partie centrale est essentiellement peuplée d’oiseaux) sont ornées de nombreux instruments à vents : flûtes, hautbois, flûtes de pan, cors, trompettes, cornets à bouquin etc. Deux musettes non identiques figurent en partie haute des bordures latérales

1670, Paris Imprimerie royale

* Musette de droite : chalumeau unique, cylindrique à pavillon ; boîte à bourdons. Ni soufflet ni porte-vent visible.

* Musette de gauche : chalumeau mélodique et petit chalumeau à clef, boîte à bourdons. Ni soufflet ni porte-vent visible.

M. Grivel, "Le Cabinet du Roi" in Revue de la Bibliothèque Nationale n°18 hiver 1985 (photo N.B.)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France (?)

Ouvrage imprimé : "Chansonnier populaire ou collection choisie de Chansons, d'Odes, de Cantates et de Romances propres à entretenir dans l'esprit de la jeunesse la gaieté républicaine et à dérider le front des vieillards" A Paris chez Debarle imprimeur

1792 (an III de la république) : page face à la page de titre : "veillée : l'hiver"

Dans une grange, deux musiciens (hautbois et cornemuse) placés en hauteur jouent pour un couple plutôt élégant sous les yeux des femmes, enfants, d'un vieillard et du chien

Apparemment sans bourdon, 2 hautbois divergents ?


PARIS : Bibliothèque Nationale de France (Est-ce la même représentation que le 74 f.1 ?)

Enluminure : "Chronique d'Angleterre"

XVème : acteurs et jongleurs divertissant la cour

 

Romain Goldoni, "Triomphe de la polyphonie", t.4 de "Histoire de la musique" p.82 n°64

J.C. Compagnon


PARIS : Bibliothèque Nationale de France manuscrits latins

Manuscrit enluminé : Misserarum Liber Primus de Palestrina

1554, gravure anonyme

 

M. C. Beltrando Patier, "Histoire de la musique, La musique occidentale du moyen-âge à nos jours" ed. Bordas (photo.)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure sur bois de l'ouvrage d'Olaus Magnus (1490-1557) "Historia de gentibus septentrionalibus, earumque diversis statibus, conditionibus, moribus, ritibus…": scène montrant un jeune homme aux prises avec sept satyres (humanoïdes poilus dotés d'une queue et de sabots) dont l'un joue du luth et un autre de la cornemuse. Au centre de la composition figure un grand cercle sur lequel s'appuient certains des satyres.. Le livre porte sur le voyage réalisé par O. Magnus en Laponie suédoise en 1518-19

1555, Rome : Giovanni Maria de Viottis (éditeur ?)

Trois petits bourdons d'épaule en éventail, de longueurs assez proches, tuyau mélodique assez court, extérieurement très légèrement conique et doté d'un petit tore en guise de pavillon

H. Pourrat, "Le trésor des contes, Le diable et ses diableries"

Voir autre exemplaire à la Bibliothèque Ste-Geneviève à Paris (cf. ref.)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France (est-ce le même que m. latins 13283 f.56v ?)

Manuscrit enluminé : "Heures à l'usage de Rouen"

 

 

"La guirlande des années", ed. Flammarion


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure d'un recueil de chansons et récits rustiques

XVIIème : Devant ce qui semble être une auberge, un cornemuseux joue pour un couple de danseurs tandis qu'un quatrième personnage perché dans un arbre souffle dans une corne. Au premier plan, petit banc avec verre et cruche.

Un bourdon vertical conique à fontanelle, chalumeau conique.

"Histoire de la vie française" ed. de l'Illustration

"La vie populaire en France du moyen-âge à nos jours, les loisirs", ed. Diderot (photo.)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure d'après Pieter Brueghel (1525-1569) éditée par Hondius le jeune

Joueurs de cornemuses : cette vignette fait partie d'une série de quatre planches illustrant un pèlerinage d'épileptiques à l'église de Molenbeck. Nos deux hommes ne sont pas à l'aise. Le premier, coiffé d'un chapeau profondément enfoncé, la tête rentrée dans les épaules semble marcher sur la pointe des pieds comme son collègue qui regarde avec crainte derrière lui.

 

"Tout l'œuvre peint de P. Brueghel" p.118
Histoire de la musique t.20
Musica aeterna t.1 p.208

J.C. Compagnon


PARIS : Bibliothèque Nationale de France Cabinet des estampes

Gravures d'après Pieter Brueghel (1525-1569) gravées par Pieter van der Heyden et éditées par Cock

1563 ? :

* "La cuisine grasse" : ce cornemuseux n'a rien à voir avec les gros musiciens représentés par Brueghel dans ses "repas de noce", "danse de paysans" ou "danse de la mariée" : c'est un personnage émacié et loqueteux qui voudrait participer au repas plantureux auquel s'apprêtent d'obèses individus qui semblent cependant n'avoir aucune envie de céder quoi que ce soit à l'affamé

L'instrument, serré sous le bras droit du musicien n'est pas très précis mais possède la silhouette que nous connaissons au travers des autres œuvres de Brueghel.

"Tout l'œuvre peint de P. Brueghel" p.118
Encyclopédie de la musique vol.3 p.269
Catalogue de l’exposition Europalia sur Brueghel

* "La cuisine maigre" : cornemuse pendue au mur de la cuisine où ne sont présentes que des personnes maigres. Un homme obèse est chassé à la porte

1 bourdon vertical implanté haut, chalumeau conique, col de cygne de la poche soutenu par un lacet accroché au bourdon

Voir également à Gravelines et à Cassel

J.C. Compagnon


PARIS : Bibliothèque Nationale de France (?)

Gravure de Jean Duvet (Jean Drouais = Maître à la Licorne)

Vers 1560 : Le triomphe de la licorne

 

E. Rouir, "Europaïsche Graphic von den Anfängen bis ins 16 Jahrhundert", Paris

Fr. Schneider


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure sur cuivre coloriée : "Lubok" russe : L’enterrement du chat

XVIIIème : long cortège de ras et souris accompagnant (et tirant ) un traîneau sur lequel est couché le cadavre d’un chat. En tête souris musiciennes (trompettes ou hautbois, gros tambour porté sur le dos d’une souris, balalaïka et cornemuse. Une autre souris joue de la trompette droite, assise sur l’un des rats qui tire le corbillard.

Très schématique : 3 bourdons de longueurs presque similaires, porte vent coudé, sac globulaire, pas de chalumeau

C. Claudion-Adhémar, "Populäre Druckgraphik Europas. Russland" Munich, 1975 n°30

F. Schneider


PARIS : Bibliothèque Nationale de France ()

Gravure (sur bois ?) Première page d'un bulletin de nouvelles : "couronnement du roi en la ville de Naples"

le centre de la page est occupé par une grande illustration rectangulaire représentant le roi sur son trône entouré de cinq personnages. Quatre lignes de texte surmontent cette image encadrée par ailleurs par trois frises à décor végétal. Dans celle de droite se trouve le cornemuseux.

1 bourdon d'épaule à un raccord

"Nouvelle histoire de France" t.11 p 1337


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure en couleur de Descourtis (1753-1820) d'après Taunay (1785) Voir à Grasse (Cf. ref., autre exemplaire de la même gravure)

C.P. ed. B.N.F.


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure : fête sur la place d'un village : au premier plan à droite, un enfant fait tourner la broche au dessus du feu; à droite, des plats sont apportés à une table de dîneurs; au centre six danseurs se démènent en une ronde au son de la cornemuse et du triangle. Les deux musiciens sont juchés sur des tonneaux (?) et adossés à un pan de mur. Un certain nombre de spectateurs observent les danseurs avec intérêt. Parmi eux se trouvent quelques nobles. Au fond se dresse une imposante meule de foin.

Fin XVIIIème ?

Représentation très schématique : deux chalumeaux divergents en haut desquels le musicien pose les mains, sans bourdon

"La vie populaire en France du moyen-âge à nos jours, les loisirs", ed. Diderot (photo.)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure de Théodore Géricault :"Le joueur de cornemuse". Cette gravure serait également conservée à Rouen (cf. ref.)

1821 : mendiant londonien aveugle (?) suivi de son petit caniche blanc.

Cornemuse à chalumeau conique et deux bourdons d'épaule d'égale longueur (bagpipe écossais sans grand bourdon ?)

Régis Michel, "Géricault, l'invention du réel", ed. Gallimard 1992 (photo.)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France :

Gravure (lithographie ?) de Célestin Deshaïs (signé en bas à gauche en oblique) : "joueur de bignou de Saint-Thégonnec" : breton en costume (chapeau et souliers à boucles, bragou brazh blancs) assis sur un rebord de chemin. menhirs à l'arrière plan à gauche.

1844

1 bourdon d'épaule assez mouluré, cylindrique à pavillon et apparemment doté d'une seule coulisse, chalumeau conique de longueur moyenne, monté sur une souche de forme assez sphérique, porte vent conique (partie fine en bouche) monté sur une souche cylindrique identique à celle du bourdon. sac de cuir à couture bien visible

"Musique bretonne" ed. Chasse-Marée op. cit. photo. p.87

C. Roussel


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Aquarelle d'Auguste Valmont extraite de "Costumes militaires français et étrangers"

1826,1839 : un couple biniou-bombarde marche d'un pas décidé sous l'oeil d'un troisième breton assis sur le rebord du chemin, jambes pendantes et appuyant sa main droite sur le canon d'un fusil. Ces deux sonneurs ont été repris sur la gravure de A. Leleux "Les sonneurs" publiée vers 1860 et copiée par E. Richard. Il figurent également sur une faïence conservée au Musée J. Verlingue à Quimper (cf. ref.) ainsi que sur une autre conservée au Musée de Bretagne à Rennes (cf. ref.) et semblent avoir également inspiré les musiciens d’une gravure de G. Janet dont un exemplaire est conservé au Musée départemental breton de Quimper (cf. ref.) et d'une assiette également conservée dans ce musée (cf. ref.)

1 bourdon d'épaule cylindrique s'évasant largement en pavillon, long et fin chalumeau s'évasant également en pavillon monté sur une souche en forme de tête animale (chouette ?). Le hautbois du biniou est plus long que la bombarde

"Musique bretonne" ed. Chasse-Marée op. cit. photo. p.65

Gravure de Leleux visible à l’intérieur de la pochette du disque "Sonneurs de Veuze" ed. du Chasse-Marée

C. Roussel


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Lithographie d'Hippolyte Lalaisse d'après des croquis pris à Kerfeunteun : "Une noce près de Quimper"

1844 : Sous les ombrages d'un chêne majestueux, deux sonneurs assis sur des tabourets (sur une estrade formée de planches sur des barriques debout) animent une chaîne de danseurs ou alternent hommes et femmes. Au premier plan à droite deux personnages assis dos à une barrique semblent avoir abusé de la boisson, à l'arrière plan dans une trouée on aperçoit des chaumières et trois personnages dont une femme tenant une cruche sur la tête. Tous les personnages sont en costumes bretons, certains en sabots (biniou, danseur au centre et l'un des ivrognes, les autres en souliers à boucle (dont le sonneur de bombarde et le second ivrogne). L'un des danseurs porte des pantalons.

biniou à bourdon d'épaule légèrement conique sans pavillon vraiment marqué, chalumeau assez long pour un biniou, gros sac sphérique.

Ar Men n°67 (photo.)
"Musique bretonne" ed. Chasse-Marée op. cit. photo. p.101
M. Decitre "Danses et chants traditionnels de France", coll. "Les clefs de la musique" ed. de l'Illustration


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Eau forte d'Eugène Martin extraite d'une série intitulée "Les bretons, moeurs et coutumes"

Publiée en 1868 : scène de danse de l'aire neuve, biniou et bombarde assis au fond, sur des chaises posées sur des barriques et adossés au pignon de la maison principale

Instruments à peine visibles mais position indiquant un biniou koz

"Musique bretonne" ed. Chasse-Marée op. cit. photo. p.106

Autre exemplaire au musée départemental breton de Quimper (Cf. ref.) Une autre gravure de cette série, "Le service des rôtis" comporte également un sonneur de biniou, elle est probablement également présente à la B.N.F.

C. Roussel


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure anonyme : "La noce" : La scène se déroule en Bretagne (costumes), un calvaire (très sobre) occupe le centre de la composition. Le cortège est mené par un violon et une cornemuse. On distingue un moulin à vent à l'arrière plan

Publiée en 1838

1 bourdon d'épaule, long chalumeau (environ 40 cm) tous deux fins, plutôt cylindriques à pavillon. La courbure du bourdon près de la poche est très peu réaliste et laisse penser que ce dessin n'a pas été réalisé d'après nature

"Musique bretonne" ed. Chasse-Marée op. cit. photo. p.110
M. Decitre "Danses et chants traditionnels de France", coll. "Les clefs de la musique" ed. de l'Illustration (photo. N.B.))

C. Roussel


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Lithographie illustrant la partition "La Noce bretonne" composée par Henri Bohlman Sauzeau

1844 : sortie d'église des mariés précédés d'un violon, d'un long hautbois et d'une cornemuse. personnages en costumes bretons.

2 bourdons verticaux cylindriques, fins, implantés haut et dirigés vers l'avant, chalumeau conique

"Musique bretonne" ed. Chasse-Marée op. cit. photo. p.111

C. Roussel


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Dessin d'Augsute Lepère (1848- )

Fin XIXème probablement : sonneur de veuze (sabots, petit chapeau rond assis sur un tabouret

Veuze (très semblable aux modèles retrouvés : pavillon du hautbois à moulures, bourdon très mouluré...) Le bourdon est porté sur l'avant bras droit et non sur l'épaule, le hautbois tenu obliquement, la poche (gonflée) est tenue devant le ventre et non sous un bras.

Ass. des Sonneurs de Veuze, "Quelques éléments sur la tradition de la Veuze dans le pays Nantais", 1979
Musique bretonne ed. Chasse-Marée op. cit. (photo. N.B. p.136)
Ar Men n°14 (photo.) et pochette du disque "Sonneurs de veuze en Bretagne" ed. du Chasse Marée (photo.)

C. Roussel

 


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Lithographie de Dérambure

1853 : Scène de pardon avec musiciens (long hautbois et cornemuse, danseurs, mendiant, tablée...)

1 bourdon d'épaule, chalumeau plutôt long

Musique bretonne ed. Chasse-Marée op. cit. (photo. N.B. p.136)

C. Roussel


PARIS : Bibliothèque nationale

Gravure : "La moisson en Bretagne"

1856 : Sur une chemin longeant une petite rivière s'avance un joyeux groupe de moissonneurs, hommes et femmes en costumes bretons, qui semblent danser en tenant faux, faucilles, râteaux, le panier qui a du contenir le repas et la cruche vide. Le joueur de cornemuse fait partie du groupe. A l'arrière , une charrette chargée de gerbes est tirée par deux chevaux. Elle est ornée d'une couronne de paille.

1 bourdon d'épaule conique, long chalumeau conique (même longueur que le bourdon) à fontanelle à peine marquée

M. Decitre "Danses et chants traditionnels de France", coll. "Les clefs de la musique" ed. de l'Illustration (photo. N.B.)

T. Legros


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure (lithographie ?) de Bour (1820?-1880?) publiée en 1858 ou 1851 dans "Souvenirs de Vichy et de Clermont-Ferrand"

XIXème : devant une chaumière, assis sur des tabourets juchés sur des tonneaux, un vielleur et un cornemuseux font danser quatre couples (bourrée croisée à huit)

Bourdon à pavillon, parallèle au chalumeau, pas de grand bourdon, sac assez volumineux. (la vielle à roue, assez bien représentée présente un étrange chevillier surdimensionné).

2 autres exemplaires à Montluçon (cf. ref.)

C.P. ancienne
M. Decitre "Danses et chants traditionnels de France", coll. "Les clefs de la musique" ed. de l'Illustration (photo. N.B.))

T. Legros


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

 

XVème, France

 

R. Goldron, "Naissance de l'Opéra et du style concertant" (photo.)

B. Ravenel


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Apocalypse

XIIIème

 

"Encyclopédie de la musique" ed. Fasquelle (photo. p.244)

J.C. Compagnon


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Enluminure : au premier plan laboureur, au second plan, sur une petite colline protégée par une clôture en fascines, un berger assis joue de la cornemuse pour son troupeau de moutons.

XIIIème (?)

1 bourdon d'épaule fin et cylindrique, d'un seul tenant s'évasant en pavillon, chalumeau conique


PARIS : Bibliothèque Nationale de France

Gravure de Dietrich Meyer dans la série des danses de paysans : quatre couples et joueur de cornemuse (composition en longueur avec le musicien complètement à droite, de profil, adossé à un tronc d’arbre.

1599 : signé "DIETRICH MEYER A TIGVRI/FECIT.ET.EXCVDIT 1599."

Cornemuse à deux bourdons implantés haut, partiellement visibles mais semblant de même longueur, chalumeau à pavillon. La position de jeu du musicien ne semble pas parfaitement représentée (les mains paraissent davantage posées sur le sac que sur le hautbois)

J. de Groot


, Menu général, Sommaire alphabétique, Départements, Personnages, Thèmes, Menu Paris