Références situées dans les communes dont le nom commence par O


OBERNAI (Bas-Rhin) (voir fiche photos) : Place du marché, fontaine

Sc/pierre : trois enfants assis, chacun à un coin de la base de la colonne soutenant une statue de la vierge. L'un joue de la cornemuse, l'autre d'un petit cor et le troisième d'un hybride entre le luth et le banjo...

1904 (date sur la colonne)

1 bourdon d'épaule conique , de même longueur que le hautbois également conique

 A. Swietlik


OBERNAI (Bas-Rhin) : Hôtel-restaurant " A la cloche "

Fresque murale

Fin XIXème par Charles Spindler : joueur de cornemuse et joueur de hautbois à pavillon recourbé

2 bourdons d’épaule coniques à pavillons très évasés, hautbois conique sur lequel ne repose qu’une main, porte-vent, gros sac blanc

Dernière nouvelles d’Alsace 9 avril 96 (photo. en 1ère page)

F. Devèze


OFFRANVILLE (Seine-Maritime) Voir fiche photo : Eglise, tribune d'orgue

Sc/bois : série de trophées d'instruments : de gauche à droite : hautbois (?), lyre et flûte-à-bec; cymbales; trompe de chasse, violon et son archet; musette, tambour à cymbalettes et trompette à un enroulement; flûte, tambour et ses baguettes; luth, clarinette et partition. En ce qui concerne celui qui nous intéresse, il représente principalement un grand tambour à deux rangs de petites cymbalettes au dessus duquel une musette passe ses chalumeaux et en bas à gauche duquel l'extémité de la trompette dépasse. Une branche de feuillage passe devant l'ensemble

 

Représentation schématique : poche et deux chalumeaux issus de souches différentes ornées chacunes de franges. L'un des chalumeaux, muni de quatre trous est court, cylindrique à large pavillon, l'autre semble simplement cylindrique mais son extrémité n'est pas visible

Un vitrail (XIXème ou XXème) présent dans cette même église (adoration des bergers) représente un berger portant à la ceinture ce qui aurait pu être une cornemuse type zampogna… s'il n'avait omis d'y mettre un sac (deux hautbois très coniques de longueurs inégales)


OIRON (Deux-Sèvres) : Maison particulière, rue principale

Sc/pierre : singe

s'agit-il d'un élément rapporté ?

 

D. Coudignac


OIRON (Deux-Sèvres) : (voir fiche photos) Collégiale Saint-Maurice, stalles

Sc/bois : accoudoir : personnage en pied, adossé à une grande feuille qui se recourbe sur lui, coiffé d'un petit chapeau rond.

XVIème siècle, viendraient de la Sainte Chapelle de Thouars.

1 bourdon d'épaule, assez court, conique s'évasant assez largement en pavillon et dont la jointure avec le sac est marquée par une sorte de petite souche, tuyau mélodique peu visible. Petit porte-vent cylindrique (tronqué ?) non en bouche. sac de forme classique tenu sous le bras droit.

E. Olivier


OIRON (Deux-Sèvres) (voir fiche photo) : Château, façade principale

Sc/pierre : trophée d’instruments de musique : musette, cor et clarinette (?)

Début XVIIème (période de Louis Gouffier)

Musette schématique mais où l’on reconnnaît chalumeaux, boîte à bourdons et soufflet


OIRON (Deux-Sèvres) (voir fiche photos) : Château, plafond de la grande salle du premier étage (galerie du Grand Ecuyer), formé de caissons peints d'environ 30 x 30 cm (de nombreux caissons représentent avec des variations, un trophée avec luth, viole, tambour de basque, triangle à anneaux, basson et hautbois).

Mi XVIIème (peintures exécutées sous Louis Gouffier, le plafond lui-même étant plus ancien) mais un tiers des caissons ont été peints vers 1950 par Mme Dorian en s'inspirant des anciens (ce qui explique sans doute les nombreux caissons à trophée d'instruments dont bon nombre doivent être des copies)

* 5ème travée, 4ème rangée, 4ème caisson à partir du mur côté terrasse

Peinture sur bois : homme velu (faune ou homme sauvage) debout sur fond d’arbre et parterre à fleurs

1 bourdon d'épaule à renflement globulaire au ¾ de la longueur, hautbois conique assez long

J.C. Compagnon

* 1ère travée en entrant, dernière rangée, 5ème caisson à partir du mur côté cour

Peinture sur bois : " chérubin assis couronnée de pampre soufflant dans une grosse cornemuse

1 bourdon sur l’épaule droite passant devant le cou, sac piriforme tenu devant le ventre, hautbois légèrement conique

C. Girard

* 2ème travée, dernière rangée, 6ème caisson à partir de la cour

Peinture sur bois : "trophée" d’instrument dans une composition non rayonnante comme c’est le cas habituellement pour les trophées : cornemuses, triangle à anneaux, hautbois, flûtes.. 

Bourdon ( ?) de côté, hautbois conique

C. Girard


OIRON (Deux-Sèvres) (voir fiche photos) : Château, mur de la grande salle du premier étage, côté terrasse

Peinture murale"a secco" exécutées entre 1546 et 1549 par Noël Jallier : fait partie d'un cycle de peintures murales sur la guerre de Troie et l'histoire d'Enée couvrant l'ensemble des murs de cette galerie. La présente scène représente le jugement de Pâris. Texte inscrit sous la scène : " IUPITER ERIPIT PARIDIS DE PECTORE MENTEM IUDICE QUO PRIAMI FLAMMAS IN SECTAR"

1546-1549

* Cornemuse posée à terre au premier plan à droite ; hautois à l'horizontale et bourdon à la verticale

1 bourdon d'épaule élégamment tourné, hautbois à fontanelle

* Joueur de cornemuse, assis au pied d'un arbre, de profil, à l'arrière plan à gauche au dessus des trois vaches

Sans bourdon ?

J. Guillaume, "La galerie du grand écuyer - L'histoire de Troie au château d'Oiron" ed. patrimoines et médias, 1996 (photo)

J.H. Martin, "Le Château d'Oiron et son cabinet de curiosités"ed. du Patrimoine 2000 photo p.48


OIRON (Deux-Sèvres) : Château, Grande salle, porte à droite de la cheminée, cartouche supérieur : "Les Fables"

Peinture d'après la gravure de Goltzius (ou Gaulthier ?) d'après Antoine Caron pour la seconde édition (1614) des Images de Philostrate par Blaise et Vigenière (philostrate Lemnion, sophiste grec) voir exemplaire de la gravure à la BNF

XVIIème : 1 animal (ours ?) joue pour une ronde d'animaux

1 bourdon d'épaule, grand hautbois

J.H. Martin, "Le Château d'Oiron et son cabinet de curiosités"ed. du Patrimoine 2000 photo de la peinture et de la gravure p.99


OIRON (Deux-Sèvres) (voir fiche photo) : Château, salle du roi (encore dénommée salle d’armes), poutre du plafond (4ème en entrant dans la salle en venant de l’escalier central du château), peinture sur la face inférieure de la poutre

Peinture sur bois : médaillon avec scène représentant Mercure et Argus. Mercure, reconnaissable à son caduccée, est assis sur la "souche" d'un arbre, une épée posée à son côté et joue pour Argus aux multiples yeux assis à côté du bœuf Io. Les costumes sont de style néo-antique

 J.H. Martin, "Le Château d'Oiron et son cabinet de curiosités"ed. du Patrimoine 2000 photo p.101

Il ne s'agit pas d'une cornemuse mais d'un hautbois, ce que l'on pourrait prendre pour un sac n'est que le coude du musicien


OLORON-SAINTE-MARIE (Pyrénées-Atlantiques) : Ancienne Cathédrale Ste-Marie, crèche

Sc/bois : berger de la crèche

 

M. Gastellu

F. Seveau a pris la peine de prendre une photo d'un bas-relief polychrome de cette église représentant une adoration des bergers, je n'ai pu distinguer aucune cornemuse sur cette photographie…


OMONVILLE-LA-ROGUE (Manche) (voir fiche photos) : Eglise St-Jean Baptiste, dossier du trône de célébrant,comportant quinze bas-reliefs représentant les mystères du Rosaire, un bas-relief représentant le Père Eternel, entre deux pilastres ornés de pampres. Bas relief à mi hauteur dans la colonne de gauche.

Sc/bois polychrome : adoration des bergers : Sous un toit de petites tuiles rectangulaires, soutenu par des piliers de bois, l'enfant Jésus est couché au centre de la composition et un renversement de perspective le rend bien visible, couché sur un drap. La Vierge Marie étend ses bras autour de lui et Joseph est à sa dgauche. Les têtes de l'âne et du boeuf occupent le coin inférieur droit de la composition, tandis qu'une femme couchée occupe quasiment toute la partie basse. Les deux bergers sont sur la gauche : l'un semble presque un enfant et tend la main au dessus d'un mouton. Au dessus de lui, le second berger, coiffé d'un chapeau qui fait presque penser à un haut de forme, souffle dans sa cornemuse.

Les diverses parties de ce trône datent ont été réalisées entre le XVIIème et la fin du XIXème siècle, mais les bas relief représentant les mystères du rosaire sont du XVIIème siècle

Un gros bourdon d'épaule presque vertical, conique et doté d'une bague au départ du pavillon. Tuyau mélodique cylindrique sans pavillon et de diamètre assez large. Petit porte-vent en bouche. Sac semblant presque sphérique et paraissant presque être porté sur l'épaule et non sous le bras

D. Le Vraux


ORADOUR SUR GLANE (Haute-Vienne) (voir fiche photos) : Eglise du village détruit le 10 Juin 1944, cul de lampe

Sc/pierre (granite)

 

1 bourdon d'épaule à un raccord et pavillon, hautbois de forme conique prononcée

Carte postale (sculpture juste visible)

P. Chareire, "La chabrette" BSAHL t. XXXVIII 1891 dessin de Verneilh repris par L. Bonnaud op. cit.1 qui en présente également une photo. N.B.


ORANGE (Vaucluse) : Musée Municipal

Meuble peint (vaisselier Louis XV) : scène champêtre à la manière de Boucher (couple)

 

2 hautbois divergents

F. Lepeltier et J.C. Maillard


ORLEANS (Loiret) : Rue Croix-de-bois

Sc/pierre

Référence à confirmer...

A. Burry


ORLEANS (Loiret) : Bvd de Verdun (en face de la gare)

Sc/pierre

Référence à confirmer...

A. Burry


ORLEANS (Loiret) : Rue Chanzy

?

Référence à confirmer...

A. Burry

 


ORLEANS (Loiret) : Musée des Beaux-Arts

Tableau d'après Ernest Hébert (1817-1908); l'original est actuellement au Musée d'Orsay à Paris (cf. ref.)

XIXème : "La Mal'aria"

Zampogne posée dans le fond d'une barque

Voir bibliographie de l'original à la réf. "Paris, Musée d'Orsay"


ORLEANS (Loiret) : Musée des Beaux-Arts

Terre cuite de Clovis Monceau (1827-1892)

Seconde moitié XIXème : "Trois enfants faisant de la musique" (cornemuse, violoncelle et triangle(?), tambourin posé à terre)

2 hautbois de tailles inégales


ORLEANS (Loiret) : Musée des Beaux-Arts

Dessin de Vigée (1715-1767)

XVIIIème : "Les Pifferos"

Zampogne zoppa et piffero

"Histoire de la musique" ed. Bordas (photo. N.B.)


ORLEANS (Loiret) : Bibliothèque municipale (ms. 113 f.50v)

Manuscrit enluminé : Antiphonaire à l'usage de l'abbaye de Saint-Mesmin de Micy : lettrine T au sein de laquelle est assis, sur un petit banc, un joueur de cornemuse à droite et un animal fantastique à gauche. Représentation en jaune très pâle, vert et brun uniquement.

1490

Représentation schématique : sac piriforme, la queue de la poire étant le porte vent, un gros bourdon monte à l'arrière, muni de trous, pas de vrai chalumeau, les deux mains du musicient tiennent le sac.

Visible sur la base de données sur les enluminures du Ministère de la Culture : http://www.enluminures.culture.fr/

G. Dieudonné


ORLEANS (Loiret) : Bibliothèque municipale, Heures à l'usage de Besançon (Ms138 f.47)

Manuscrit enluminé : annonce aux bergers : dans un paysage assez chargé et stylisé au fond duquel apparaissent deux châteaux de part et d'autre, trois bergers écoutent l'annonce de l'ange qui sort d'un petit nuage bleu foncé au milieu du ciel comme si celui-ci était un décor de théâtre… Deux sont au premier plan, celui de gauche, debout, en rouge, est appuyé en arrière sur un bâton, il lève le bras droit vers l'ange. Le second, en bleu, assis à gauche, fait de même de la main gauche, tout en tenant sa cornemuse de sa main droite. Le troisième est plus à l'arrière plan sur une colline mais curieusement représenté de la même taille que les deux précédents. Agenouillé de dos, il tient ses deux mains jointes en regardant l'ange. De tout petit moutons parsèment le décor.

Vers 1455, est de la France ?

1 bourdon d'épaule conique sans évasement particulier du pavillon, petit tuyau mélodique extérieurement conique (ou cylindriqaue s'évasant en pavillon), petit porte-vent, sac à col de cygne. Sac et tuyaux dorés.

Visible sur le site http://www.enluminures.culture.fr/


ORSCHWILLER (Bas-Rhin) : Château du Haut-Koenigsbourg, sur une hotte de cheminée

Peinture figurant un cornemuseux.

début du XXème siècle (le château a été entièrement refait par Guillaume II ide 1900 à 1908

 

Denis Malherbe


OUSSE-SUZAN (Landes) (voir fiche photos) : Eglise Saint-Jean-Baptiste du hameau de Suzan

Fresque : annonce au bergers : berger cornemuseux assis de profil, sont chien assis face à lui. La fresque est en grande partie quasi effacée et la cornemuse est l'élément le plus visible ainsi que le chien et un mouton au dessus de celui-ci

Vers 1530

 Très probablement un bourdon d'épaule dont on devine encore le pavillon et un fort raccord médian, tuyau mélodique s'évasant en pavillon, sur lequel sont figurés les trois trous inférieurs, ce qui laisse supposer que le musicien jouait main droite en bas, la main gauche étant posée plus haut sur le hautbois. L'ensemble des tuyaux et le sac sont représentés de la même couleur brun-rouge.

G. Dardey et Y. Cozian, "Autour d'une cornemuse landaise", bulletin de la Société de Borda n°481 1er trimestre 2006 (photo)

Cabanot J, Suan B. et J.P. "Suzan" Amis des églises anciennes des Landes Dax 1998

Dans l'article cité ci-dessus, G. Dardey s'interroge sur la présence éventuelle d'une seconde figuration de cornemuse sur les fresques de cette église, au main d'un des anges musiciens des voûtes. Celui-ci me semble jouer plutôt d'un instrument à cordes dont on distingue bien la table en jaune et les éclisses en blanc.


OYE (Saône et Loire) : Chapelle de Santenay

Plafond peint venant du château de Santenay : musette en trophée

XVIIème

 

G. Lauprêtre


, Menu général, Sommaire alphabétique, Départements, Personnages, Thèmes, lettre N, Pa à Pl