Paris : Musée du Petit Palais

(anciennement Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris)


Rappel : le nom figurant en rouge sous certaines références renvoit à la première personne m'ayant signalé cette référence et non à l'auteur de la description de celle-ci
Rappel : Petit-Palais en tant que monument :
PARIS : Musée du Petit Palais (voir fiche photos), statue au niveau des toitures et terrasses, visible de la cour intérieur uniquement. La base de la sculpture a exactement la forme de l'élément architectural qu'elle couronne.

Sc/bronze : deux jeunes musiciens nus (un cape dans le dos, volant au vent pour le premier) : un joueur de cornemuse debout et, assis, un joueur de luth à petite caisse et long manche (d'une forme qui rappelle certains cistres, ne serait la caisse bombée. le sculpteur à malencontreusement fait remonter les cordes jusqu'à la partie revenant au dessus du chevillier)

XIXème ou début XXème ?

Sans bourdons mais deux tuyaux mélodiques très divergents : celui sur lequel le musicien pose la main gauche, à l'endroit ou un musicien pose habituellement la main supérieure, est dans l'axe habituel par rapport au sac, le second, sur lequel le musicien pose sa main droite à proximité immédiate du pavillon forme un angle de 45° environ avec le premier. Les deux tuyaux mélodiques sont extérieurement cylindrique et s'évasent tous deux en un petit pavillon. Celui de la main gauche est doté d'une petite bague au dessus du pavillon. Sac de forme assez allongée ("en haricot") avec col de cygne court et peu marqué, pas de souche visible

M. Quatredeniers


Collections
PARIS
: Musée du Petit Palais, diptyque en ivoire

Ivoire sculpté : scènes de l'enfance du Christ et de la Passion

Dernier tiers XIVème : nativité avec annonce aux bergers

Sans bourdon

Cat. expo. "Les fastes du gothique; le siècle de Charles V" Paris 1981/82 (photo. N.B.)

F. Devèze


PARIS : Musée du Petit Palais, (coll Dutuit incunables L. Dut 302)

Gravure sur bois de " La grande danse macabre … " par l'imprimeur Guyot Marchant à Paris : l'une des gravure présente quatre squelettes musiciens dont l'un avec une cornemuse

1490

 

Cat. expo " Moyen-âge entre ordre et désordre " Paris,Cité de la musique 2004 mais pas à la page concernée

Voir autre exemplaire à la Bibliothèque Mazarine (cf. ref.) et autres éditions postérieures et bois gravé à Troyes (cf. ref.)


PARIS : Musée du Petit Palais, (coll Dutuit)

Gravure au burin : "La banderolle présentée" : la gravure présente tout d'abord une architecture complexe en perspective : elle est divisée en deux par un large pilastre central sur lequel figure la signature et la date de l'œuvre. Dans l'arcade de gauche sont assis une femme aux yeux baissés et un fou joueur de cornemuse. Dans celle de droite une homme, longue épée au côté, se dirigeant vers la femme assise tient en sa main une petite banderolle; un troisième homme est assis derrière lui. A l'arrière plan une femme, aidée de son petit chien chasse (?) un homme que l'on aperçoit de dos, un bâton sur l'épaule.

1499 par Mair de Landshut (Bavière vers 1485 -1510)

2 bourdons d'épaule (épaule droite), fin et coniques (au moins pour leur seconde partie), dotés d'un raccord médian. Hautbois conique, porte-vent non visible

Revue "Lobjet d'art", fev. 2000 (photo N.B.)

Autre exemplaire à la BNF : département des estampes 454 Ea 11 res/B11 (cf. ref)

T. Legros


PARIS : Musée du Petit Palais (G. Dut. 4026 ) (voir fiche photo)

Gravure d'Albrecht Dürer : "Le joueur de cornemuse" : célèbre représentation d'un cornemuseux debout adossé à un arbre, sur un fond uniformément vide. Son genoux droit est plié et son pied droit revient devant son tibia gauche, il sert la poche sous son bras droit, main droite en haut du chalumeau. Sa tête est inclinée sur la gauche. Il souffle dans son instrument le regard dans le vague.

1514 (datée en bas à droite au dessus du monogramme de l'artiste)

2 bourdons verticaux implantés haut, de longueurs inégales, moulurés et dotés de pavillons, hautbois conique

Cat. expo. "L'œuvre gravé d'Albrecht Dürer" Petit Palais 1996 (photo.)

Autre exemplaire au British Museum de Londres. Vitrail d'après ce motif à Metz (cf. ref.), reproduit également sur un poêle en faïence à Mulhouse (cf. ref.)


PARIS : Musée du Petit Palais (G. Dut. 4152 bis)

Gravure d'Albrecht Dürer : "La sainte parenté" : La Vierge et l'enfant son entourés de sept personnages. Deux angelots sont à ses pieds. L'un joue du luth, l'autre pose la main sur une cornemuse posée à terre

1511 (daté en haut au centre)

2 bourdons à pavillons, chalumeau plutôt cylindrique à pavillon, porte-vent

Cat. expo. "L'œuvre gravé d'Albrecht Dürer" Petit Palais 1996 (photo.)

Autre exemplaire à la Bibliothèque de Lyon (cf. ref.)


PARIS : Musée du Petit Palais (G. Dut. 4065)

Gravure d'Albrecht Dürer : "La Nativité" : La scène est vue en contre-plongée. Les deux bergers occupent la partie droite de la gravure, ils sont de trois quart de dos. Dans le coin supérieur droit brille l'étoile

1510 ?

2 bourdons verticaux à fontanelles seuls visibles

Cat. expo. "L'œuvre gravé d'Albrecht Dürer" Petit Palais 1996 (photo.)
Utriculus n°4, octobre-décembre 1992 p.47 (photo. N.B. d'un autre exemplaire de cette gravure)


PARIS : Musée du Petit Palais (G. Dut. 4141)

Gravure d'Albrecht Dürer : "La Nativité" : dans une grange délabrée, la Vierge et les anges sont en adoration devant l'enfant Jésus. Deux bergers entrent par la porte de droite, le premier est agenouillé, le second, encore dans l'embrasure de la porte tient une cornemuse. A l'arrière plan l'ange annonce la nouvelle aux bergers.

1509

2 bourdons à raccord médian et pavillons évasés non rapportés, verticaux implantés haut et dirigés légèrement vers l'avant, chalumeau non visible

Cat. expo. "L'œuvre gravé d'Albrecht Dürer" Petit Palais 1996 (photo.)

Autre exemplaire à la Bibliothèque de Lyon (cf. ref.)


PARIS : Musée du Petit Palais (G. Dut. 4134)

Gravure d'Albrecht Dürer : "Joachim et l'ange" (épisode apocryphe de la vie de la Vierge dont Joachim est le père, cette scène précède la rencontre d'Anne et Joachim à la porte dorée) : la gravure est coupée par une diagonale partant du coin en bas à gauche et joignant le coin en haut à droite. L'ange occupe le triangle supérieur ainsi délimité et Joachim le triangle inférieur. A l'arrière plan au tiers de la hauteur, sur la diagonale, berger écartant les bras. Une cornemuse pend à sa ceinture. Deux autres bergers sont visibles dans le coin inférieur droit.

Vers 1504

Porte-vent et trois tuyaux à pavillons dont un tuyau à raccord médian (probablement un hautbois et deux bourdons)

Cat. expo. "L'œuvre gravé d'Albrecht Dürer" Petit Palais 1996 (photo.)
Utriculus n°6, avril-juin 1993 (photo. N.B. d'un autre exemplaire de cette gravure)

Autre exemplaires, voir à partir de celle de la Bibliothèque de Lyon (cf. ref.) et (voir fiche photo de l'exemplaire de Rouen)


PARIS : Musée du Petit Palais

Tableau (Huile sur bois) de P. Brueghel le jeune (1564-1638) d'après P. Brueghel l'ancien (1520/25-1569) au Musée communal de Bruxelles (autre copie au Musée Calvet à Avignon, cf. ref. et référence à confirmer au Musée du Louvre (cf. ref.)

1623 : "Cortège de Noce"

2 grands bourdons verticaux implantés hauts (il y a deux cornemuses de ce type sur l'original, je n'ai pas eu l'occasion de voir ce tableau pour vérifier)

G.Marlier op. cit. (photo. N.B. générale et détail du cornemuseux central)
Encyclopédie Clartes volume "L'homme"
M. Decitre "Danses et chants traditionnels de France", coll. "Les clefs de la musique" ed. de l'Illustration (photo. N.B.)

P. Delaval


PARIS : Musée du Petit Palais

Dessin à la plume, aquarellé d'Adriaen Van Ostade (1610-1684)

1676 : scène devant une auberge, musicien jouant à l'arrière plan dans l'embrasure de la porte de l'auberge

2 bourdons d'épaule jointifs, sans moulures

Schnackenburg B., "Adriaen Van Ostade, Isaak van Ostade, Zeichnung und Aquarelle", Hambourg 1981

Tableau quasi-identique à Cassel (C.P.)

Fr. Schneider


PARIS : Musée du Petit Palais

Dessin d'Adriaen Van Ostade (1610-1684) (12,2 x 19,7 cm)

1672 : cornemuseux et petit vielleux jouant devant une auberge (représentation différente de la précédente)

 

Schnackenburg B. "Adriaen Van Ostade, Isaak van Ostade, Zeichnung und Aquarelle", Hambourg 1981

Fr. Schneider


PARIS : Musée du Petit Palais

Dessin colorié de A. Van Ostade (1610-1685) : "Les buveurs sous la treille"

XVIIème, musicien à l'arrière plan à gauche jouant dans l'embrasure d'une porte

2 bourdons verticaux

R. & C. B. Bretell, "Les peintres et le paysan au XIXème siècle" ed. Skira (photo. N.B.)


PARIS : Musée du Petit Palais, tapisserie sur une chaise

Tapisserie d'après François Boucher (1703-1770) : "Le joueur de Musette" (voir à Sèvres)

 

 

Cité in "F. Boucher" cat. expo. Grand-Palais 1986/87


PARIS : Musée du Petit Palais : commode de petite taille en bois des îles et bronzes dorés (inv. Tuck 69)

Marqueterie sur la face avant (tiroirs) : trophée avec guitare, musette, vielle à roue, tambour de basque sans cymbalettes. Sur la face supérieure autre trophée musical avec violon , guitare, cor, divers instruments à vent schématiques et partition.

Epoque Louis XV

Instrument schématisé à l'extrême


PARIS : Musée du Petit Palais : Ensemble composé d'un canapé et de six fauteuils (inv. Tuck 38 à 44)

Tapisseries de Beauvais : sur les sièges : scènes tirées des fables de La Fontaine, sur les dossiers, scènes pastorales d'après Boucher

* siège :petit berger cornemuseux d'après le tableau conservé à Boston (Cf. Sèvres) : debout de profil, appuyé contre un arbre, un mouton à ses pieds, il joue pour son chien qui fait le beau.

* banquette : enfant "berger" assez semblable au précédent mais assis et faisant danser un couple d’enfants sous le regard d’une fillette apparaissant à l’extrême gauche du tableau derrière une balustrade de pierre. Un troisième garçonnet est assis à terre derrière les deux danseurs. Tous sont noblement vêtus

Epoque Louis XV


PARIS : Musée du Petit Palais : triptyque émaillé (inv. Dutuit 1257)

Email peint polychrome du Maître du triptyque de Louis XII

Fin XVème début XVIème : "La Nativité entre Ste-Catherine et St-Michel" le panneau central représente une nativité avec adoration des bergers dans la forme typique des émaux limousins.

1 bourdon d'épaule, chalumeau et bourdon difficilement visibles


PARIS : Musée du Petit Palais (anciennement Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris) : paire de fauteuils (inv. Tuck 51 et 53)

Tapisseries de Beauvais : "Les jeux russiens" d'après les cartons de J.B. Le Prince

Epoque Louis XV : jeune garçon joueur de luth à petite caisse et long manche, à ses pieds sont posés une cornemuse et un tambour de basque. Le second fauteuil représente une jeune poissonnière.

Représentation plutôt schématique, sac rose et deux chalumeaux


PARIS : Musée du Petit Palais : paire de seaux (inv. Tuck 115)

Porcelaine de Sèvres bleu turquoise

Marque du peintre Chabry, enfant cornemuseux dans le style de Boucher, assis, de profil, le pied droit en arrière, devant les reste d'une colonne

Sac rose, 2 chalumeaux divergents


PARIS : Musée du Petit Palais : pendule à orgue en orfèvrerie (métal doré) et personnages en faïence : "Le concert des singes"

Faïence de Saxe : orchestre d'une quinzaine de singes musiciens dont deux cornemuses et une vielle à roue

XVIIIème par l'horloger Jean Moisy, l'orfèvre Jean-Claude Chambellan dit Duplessis et les faïenciers de Meissen Johann-Joachim Kändler (1706-1775) et Peter Reinicke (1715-1768)

Les deux cornemuses semblent sur le même modèle : 1 bourdon d'épaule assez court et fortement conique, deux tuyaux mélodiques (ou un tuyau mélodique et bourdon) cylindriques, accolés, de longueur presque semblables (mais pas tout à fait) et sans pavillon

Ce doit être cette pendule que l'on peut voir sur le bloc de timbre-poste sur les boîtes à musique édité par La Poste en 2015

F. Etay


PARIS : Musée du Petit Palais

Enluminure (manuscrit sur vélin) : "Hore Beata Virginis Mariae"

XVIème : annonce aux bergers : entre deux colonnes renaissance, quatre bergers écoutent, dans des postures assez exagérées l'annonce faite par un ange très éloigné dans le ciel. A l'arrière plan au centre on distingue un moulin à aube et, derrière celui-ci à gauche, un château sur une colline.

Le cornemuseux tourne la tête complètement vers l'arrière. Son pied gauche est posé sur une souche. Il tient la cornemuse serrée contre son ventre, ses doigts sont presque encore en position de jeu, il a lâché le porte vent.

1 bourdon d'épaule à fontanelle et pavillon, hautbois fin et cylindrique à pavillon, porte-vent fin, sac noir

C.P.

P. Boragno


PARIS : Musée du Petit Palais : Montre à sonnerie à double boîtier : cadran ( PPO3302)

Email : autour du disque des heures, à fond blanc et inscriptions noires, est représentée une scène partorale avec berger cornemuseux assis en bas à gauche et bergère à la houlette en bas à droite. Trois petits moutons sont représentés entre eux dans le bas du disque , celui du milieu debout sur un petit pont. Des arbres sont figurés de part et d'autre au dessus des deux personnages. Le berger est vêtu d'une veste rouge assez longue, d'un chapeau noir, de chausses bleues et de bas blancs.

1ère moitié du 18e siècle à Londres par l'horloger français May, S. (Paris - Grenoble), horloger

Cornemuse plutôt stylisée à deux tuyaux divergents, les main du musicien étant toutes deux posées sur celui de gauche vu de son côté. Le porte vent est à peine esquissé par un petit trait. Le sac est en forme de pain de sucre.

Visible sur http://parismuseescollections.paris.fr/petit-palais/oeuvres/montre-a-sonnerie-a-double-boitier#infos-principales

A. Unterberger


, Menu général, Sommaire alphabétique, Départements, Menu Paris, Musées et Bibliothèques de Paris (2/2)