Moteur de recherche :

Paris : Bibliothèque Nationale de France

Oeuvres aux références diverses


 

Avertissement : L'attribution de certaines œuvres aux collections de la Bibliothèque Nationale de France a été faite, faute de meilleure précision sur la base de la mention "cliché Bibliothèque Nationale" figurant dans certains ouvrages.


PARIS : Bibliothèque Nationale de France manuscrits italiens (63 f.10v (3179 f.10v d’après P. Gulke))

Manuscrit orné : Boccace, "Le décameron"

1427, Florence, exemplaire copié par Lodovico di Salvestro Ceffini et provenant des rois aragonais de Naples.

Musicien debout à gauche de l'illustration

1 grand bourdon d'épaule

Cat. expo. "Des livres et des rois", Blois 1992, B.N.F. 1993
Peter Gülke : "Mönche, Bürges, Minnesänger", Leipzig 2.aufl. 1980 (photo. N.B.)

F. Schneider


PARIS : Bibliothèque Nationale de France, manuscrits espagnols (544 f.6)

Manuscrit à peintures pleine pages : speculum animae (en catalan) : nativité avec annonce aux bergers à l'arrière plan : deux bergers dont l'un joue de la cornemuse. Deux anges dans le ciel tiennent un livre ouvert. Marie et Joseph occupent le devant de la scène, l'enfant Jésus est couché sur le manteau de la vierge.

Fin XVème à Valence (Espagne)

1 bourdon d'épaule (représentation peu détaillée)

Base de données Mandragore : http://mandragore.bnf.fr (photo de la page)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France "Plans des forêts, bois et buissons du département de la grande maitrise des eaues et forests de l'Isle de France, Brie, Perche, Picardie et pays reconquis", feuillet de titre des "Plans des buissons de Loseroy, Cambrière et Hautefoy, contenans 170 arpens" (RES GE.DD.4728)

Plans enluminés par Compardelle

1668 : assis face à face et nous tournant légèrement le dos, un joueur de cornemuse et un joueur de hautbois jouent pour un chien qui fait le beau. les deux arbres contre lesquels ils s'appuient respectivement se courbent et se rejoignent en leur feuillages, formant ainsi un cartouche au titre.

Sans bourdon, chalumeau à fontanelle cylindrique (ou bien n'est-ce qu'un simple raccord ?), porte vent implanté légèrement plus bas qu'à l'ordinaire. Le hautboïste joue d'un hautbois plus long que le chalumeau de la cornemuse (environ une fois et demi) à clef sous fontanelle.

C.P. et marque page ed."Musique par tous les temps" (sans référence)
C. Massip, "Le chant d'Euterpe, l'aventure de la musique", ed. Hervas 1991 (photo.)

 


PARIS : Bibliothèque Nationale de France (Est AA5 Res 50,2 x 52,2 cm)

Eau forte et burin de Nicolas IV de Larmessin (Paris 1684 - id 1755) d'après "L'accordée de village" de J.A. Watteau (Londres Soane's Museum) elle même réalisée d'après l'esquisse de J.A. Watteau conservée au département des arts graphiques du Musée du Louvre (cf. ref.)

XVIIIème : un vielleux et un joueur de musette font danser une dizaine de personnage et un petit chien dans un parc. Quelques autres personnages debout discutent à droite de la gravure.

Musette à deux chalumeaux cylindriques

"Paysages et Paysans, L'art de la terre en Europe du moyen-âge au XXème siècle", cat. expo. B.N.F. 1994 sous la direction d'Emmanuel Le Roy Ladurie (photo. N.B. p.160)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France, (Imp. Res Yf 1268)

Gravure : frontispice d'"Alceste" de Quinault et Lully : devant le Palais des Tuileries, une joyeuse assemblée de faunes, satyres , musiciens et musiciennes en costumes antiques fêtent Alcide debout au premier plan au centre, entouré de femmes. Au dessus de la scène, sur un nuage et sous un arc de triomphe évoquant un décor d'opéra, siège la renommée (?) entourée d'angelots répandant des fleurs. Les instruments représentés sont deux haubois à fontanelle deux cornemuses et un tambour de basque à cymbalettes à gauche, un tambour de basque à cymbalettes et une trompette droite à droite

1674, par François Chauveau (1613-1676)

Instruments partiellement visibles seulement. Les instruments ne semblent pas dotés de bourdons d'épaule (ni de bourdon parallèle), cependant, la cornemuse de droite semble être dotée d'une boîte à bourdons montant à 45°. Pour le reste les deux instruments semblent similaire : poche de volume assez important (il ne s'agit pas de petites poches de musette baroque), à col de cygne assez large. Tuyau mélodique extérieurement conique, apparemment sans fontanelle et s'évasant en un pavillon non rapporté contrairement aux hautbois représentés à côté. La longueur visible des tuyaux mélodiques des cornemuses est légèrement supérieure à la moitié de celle des hautbois.

F. Karro, "Marques de royauté dans les livrets de l'Académie royale de musique entre 1672 et 1687" in Revue de la Bibliothèque Nationale n° 49, automne 1993 (photo. N.B.)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France, (Imp. Res Yf 1166)

Gravure : frontispice de "Cadmus et Hermione" de Quinault et Lully : Sous la devise "Tant que je suivray mon cours, profittez des beaux jours", le char du roi soleil est tiré par trois chevaux sur un nuage au dessus du Parnasse. Presque au premier plan à gauche, trois femmes tiennent harpe, luth et cornemuse, une quatrième, en arrière tient une viole et sa voisine semble tenir un petit tambour de basque. Divers autres personnages occupent premier et second plan (ou l'on aperçoit la dépouille d'un dragon)

1673, par François Chauveau (1613-1676)

1 bourdon d'épaule extérieurement légèrement conique et s'évasant en pavillon, hautbois apparemment conique de longueur moitié par rapport au bourdon.

F. Karro, "Marques de royauté dans les livrets de l'Académie royale de musique entre 1672 et 1687" in Revue de la Bibliothèque Nationale n° 49, automne 1993 (photo. N.B.)

Voir à la page http://www.cesar.org.uk/cesar2/imgs/images.php?fct=edit&image_UOID=361132 (probablement un autre exemplaire, apparemment identique même si la date indiquée est un peu plus tardive...)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France, coll. des gravures sur la musique, (Kd3, tome 18, cliché Nr71 B 56065)

Gravure sur cuivre de G (?) Corne, graveur sur cuivre et bois à Toulouse vers 1818-28, titré "Joueur de Musette"

XIXème dans un esprit plus ancien : musicien assis au pied d'un arbre, coiffé d'un chapeau noir à larges bords, l'épaule droite découverte, son chien devant lui. A l'arrière plan une chaumière et un troupeau de chèvres. Une gourde en cougourde pend sous le sac de la musette.

Petite cornemuse à un petit chalumeau cylindrique court, deux bourdons cylindriques issus d'une même souche disposée sur le côté droit du sac (les bourdons reposent sur l'avant bras droit du musicien), fin porte vent.

F. Schneider


PARIS : Bibliothèque Nationale de France, (Musique, Res.344 Cote R8338)

Gravure : frontispice du premier livre d'orgue de Michel Corette (Rouen 1707-Paris 1795)

1737 : viole, orgue positif, deux tambours de faible profondeur, cor à 1 enroulement et demi, trompette droite, violon dont l'archet et en forme d'arc, partitions

Musette stylisée à deux chalumeaux coniques divergents

M. Noël, "Les orgues de Paris", Délégation à l'action artistique de la Ville de Paris, 1992 (photo. N.B.)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France (Mus Vm8x3)

Gravures de l'ouvrage de Charles Emmanuel Borjon de Scellery : "Traité de la musette..."

Voir à Bourg-en-Bresse la description de cet ouvrage (autre exemplaire, ainsi qu'à Chalon-sur-Saône) comportant plusieurs gravures avec musettes

"Paysages et Paysans, L'art de la terre en Europe du moyen-âge au XXème siècle", cat. expo. B.N.F. 1994 sous la direction d'Emmanuel Le Roy Ladurie (une photo. N.B.)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France (Mus Vm 7 6741)

Gravures de la partition de Nicolas Chédeville (Serez (Eure) 1705 - Paris 1782) : "Galanteries amusantes, sonates à deux musettes, flûte traversière et violon, dédiée à Monseigneur le Duc d'Aumont, par M. Chédeville le Cadet (...) Œuvre huitième. A Paris chez l'auteur M de Boivin, le sr Le Clerc, 1739"

1739

* frontispice avec instruments de musique

musette partiellement visible : extrémité inférieure des chalumeaux, sac et peut-être boîte à bourdons

* titre surmontant une scène à la Watteau : dans un parc, un joueur de musette de profil, sous un arbre à droite de la gravure fait danser un couple. A ses pieds, un galant tient la main de son amie. Un cinquième personnage, plutôt bouffon observe les danseurs

Musette

J.C. Compagnon et S. Robson op. cit (photo N.B.)

"Paysages et Paysans, L'art de la terre en Europe du moyen-âge au XXème siècle", cat. expo. B.N.F. 1994 sous la direction d'Emmanuel Le Roy Ladurie (photo. N.B. de la scène champêtre)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France (dept. Musique L 12043)

Gravure : frontisipice des "Les deffis ou l'étude amusante Pieces pour la Musette ou avec la basse continue dédiées aux virtuoses par M. Chedeville le Cadet Hautbois de la chambre du Roy""œuvre 9". Sous le titre, sur une terrasse (?) bordant un parc, deux joueurs de musettes jouent debout, côte à côte, lisant une partition posée sur une rocaille. Derrière eux, un homme fait la conversation à deux femmes assises

Vers 1740

Musettes à deux chalumeaux (petits chalumeaux à clefs) et boîte à bourdons

Musée des A.T.P. op. cit. (photo N.B.)
J.C. Compagnon et S. Robson op.cit. (photo N.B.)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France (Département de Musique)

Gravure : frontispice des "Pièces de Clavessin composées par N.A. Le Begue organiste de l’église Sainct Mederic, sevendent chez le Sr Baillon Maitre faiseur de Clavecin rue Simon le Franc et chez l’Autheur dans la mesme rue"

Paris avec Privilège du Roy 1677. Le titre occupe tout l’oval central de la page. Dans le coin supérieur droit trophée avec luth, guitare, clarinette et hautbois, dans lecoin en haut à gauche trophée avec musette, vielle à roue (?), trompette et flûte à bec. En partie basse, clavecin fermé, clavecin ouvert (?) et orgue avec son soufflet.

musette plutôt schématique à un seul chalumeau complètement cylindrique et boîte à bourdons mal positionnée sur le sac.

"Musique, Images, Instruments" n°2 ed. CNRS, 1997 (photo. N.B. p.101)

T. Legros


PARIS : Bibliothèque Nationale de France (doc Oa 14 petit fol.)

Dessin anonyme : musicien irlandais

Vers 1580-1600

 

Fr. Schneider


PARIS : Bibliothèque Nationale de France (doc Oa 46 f. 175)

Gravure de Le Blond : "Hylas berger" (inscrit sur la gravure) : personnagenoble figuré de trois quart dos gauche, la tête tournée vers nous. Il est coiffé d'un chapeau à larges bords décorés de feuilles et fleurs, il porte cheveux longs ondulés, fines moustaches et petite barbiche. Il porte un sac en bandoulière sur le côté gauche. Il tient sa cornemuse devant lui, main droite en haut du hautbois et bourdon sur l'épaule droite. La main gauche vient délicatement pincer la partie la plus haute du sac.

Seconde moitié XVIIème

1 bourdon d'épaule partiellement visible seulement, sa moitié terminale est constituée d'un tube extérieurement légèrement conique lisse et s'évasant légèrement en pavillon tronconique après une très fine moulure. Hautbois de conicité plus marquée mais partiellement visible également (partie inférieure). Petit porte-vent fin et conique, sac très enflé en forme d'estomac.

Fr. Schneider


PARIS : Bibliothèque Nationale de France (doc Oa 45 petit fol. 90)

Gravure de J. Mariette (?) d'après M. Lasne : "Silvie" : dans un paysage relativement nu marche une femme vêtue d'une robe longue et d'un tablier soulevé par le vent; elle est coiffée d'un chapeau à larges bords et souffle dans une musette qu'elle tient contre son ventre (et non sus l'un des bras). Sous la gravure titre "Silivie" et texte : "Estime qui voudra la grandeur de nos rois - Et la magnifiscence des superbes palais - Le son d'une musette dans cette solitude - Rend mon âme contente et hors de servitude"

 

Sac piriforme, long porte-vent, chalumeau extérieurement cylindrique à pavillon, boîte à bourdons

J.C. Compagnon et S. Robson op.cit. (photo N.B.)

Fr. Schneider


PARIS : Bibliothèque Nationale de France (doc Oa 53)

Gravure de Henri Bonnard : paysan flamen jouant de la cornemuse"

 


PARIS : Bibliothèque Nationale de France (doc ed.16)

Gravure de Jean Gasnière : "Margot la musette" d'après Augustin Quesnel (1595-1661) : Une femme en buste, modestement vêtue et coiffée d'un chapeau de paille, souffle dans une musette à bouche, la position des mains est bien rendue. Sous la gravure figure le texte suivant : "Mon nom c'est Margot la musette - D'esprit je suis assez bien faite - On me croit néanmoinsi nsensée à Paris - Mais je suis plus sage que folle - Puisque j'attrape la pistole - D'un nombre de badauds qui me tient en mépris" (ce texte figure également sur la gravure "LAPPOLON DE LA GREVE" représentant, entre autres Margot et également conservée à la BNF (cf. ref.)

 

Musette à un seul chalumeau (apparemment cylindrique s'évasant en pavillon), boîte à bourdon relativement fine (une ou deux layettes visibles ?), long porte-vent

J.C. Compagnon et S. Robson op.cit. (photo N.B.)
Eric Montbel, "Les cornemuses à miroir du Limousin" ed L'Harmattan 2013 (photo N.B.)

Voir également le tableau représentant Margot la Musette au Musée Carnavalet (cf. ref.)

Fr. Schneider


PARIS : Bibliothèque Nationale de France Coll. Gaignières (légué à la Bibliothèque du roi par Roger de Gaignières (1634-1715)

Gravure (ou dessin ?) : "joueur de musette du temps du roi Charles V en 1372" (date douteuse)

XVIIème ?

Hautbois conique, monté sur une souche en forme de tête animale, petite boîte à bourdons, long porte-vent, sac piriforme

Cité par J.C. Compagnon , op. cit.
J.C. Compagnon et S. Robson op.cit. (photo N.B.)

Fr. Schneider


PARIS : Bibliothèque Nationale de France, département des imprimés (Ye 12900)

Gravure de Fessard pour la fable de La Fontaine "Le loup devenu berger" (t.1 p.104 du recueil de fables)

 

 

Cat. expo. "Bergers de France", Musée des A.T.P. p.40

J.C. Compagnon


PARIS : Bibliothèque Nationale de France manuscrits français, coll. Kwok-on (143 f.66)

Manuscrit enluminé : Jacques Laurent (ou Legrand ?), "Des Echez amoureux", enluminé par Robinet Testart

Début XVIème (ou fin XVème ?), France : "Leda, entrourée de cygnes joue en l'honneur de Jupiter" ou représentation de Musica ?

1 bourdon d'épaule cylindrique en deux parties, la seconde s'achevant en pavillon, hautbois conique ou cylindrique à pavillon, petit porte-vent cylindrique

A fait l'objet d'un timbre poste français en 19??
E.A Bowles, "La pratique musicale au moyen-âge" (photo. de couverture)
Roland Candé, "Histoire universelle de la musique" t.1 ed. seuil (photo. N.B.)
A.P. de Mirimonde op. cit. p.19 et pl.I (photo. N.B.)
D. Munrow, "Instruments of Middle Age and Renaissance"
"Histoire littéraire de la France", ed. sociales pour la culture, arts et lettres p.195 (photo.)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France coll. Kwok-on

Manuscrit enluminé : Psautier

XVème : des cavaliers, précédés d'un homme à pied brandissant une lance au bout de laquelle est fichée une tête humaine sont accueillis devant une ville par un groupe de huit musiciens et musiciennes (2 hautbois, harpe, petit luth, 2 tambourins et deux instruments non visibles). Légèrement en retrait suit un joueur de cornemuse puis un joueur de viole

1 bourdon d'épaule à deux raccords

Roland Candé, "Histoire universelle de la musique" t.1 ed. Seuil (photo.)


PARIS : Bibliothèque Nationale de France coll. Rotschild (Roth 2529 f.134)

Manuscrit enluminé : "Bréviaire de Martin d'Aragon" ou "Bréviaire à l’usage des Cisterciens" : scène centrale de la page : nativité avec berger à l’arrière plan : la scène de la nativité se déroule sous une sorte de cabane sans murs, à toit à deux pans. Marie, Joseph et une seconde femme sont au premier plan, agenouillé autour d’un brasero. Jésus, emmailloté, est couché dans son berceau légèrement en retrait. L’âne et le boeuf passent la tête par dessus une palissade en bois. trois anges volent au dessus de la scène. A l’arrière plan, visible au dessus du toit, un berger assis sur fond de rochers, joue de la cornemuse pour ses cinq moutons.

Vers 1400, Espagne, Catalogne

1 bourdon d’épaule à un raccord médian et pavillon, hautbois fortement conique, sac blanc, petit porte vent en bouche.

C.P. ed. Nomis et ed. B.N.F.


PARIS : Bibliothèque Nationale de France Rothschild (2973)

Manuscrit enluminé : "" connu sous le nom de "Chansonnier cordiforme" du fait de sa forme très particulière : lorsqu'il est fermé il forme un coeur. Il présente également la particularité d'un décor quasi identique (inversé naturellement pour raison de symétrie et de transparence) sur les deux faces de chaque folio. Comporte également un singe joueur d'instrument à vent en bas des folios 23 item et 24 item un hybride joueur de flûte à trois trous tambourin sur le bord au folios 41r et v, un autre hydride joueur de flûte ou hautbois f43 r et v, un autre au folios 59r v (en haut cette fois-ci et non sur le côté), un ange joueur de luth aux folios 65 r et v (de couleur différente au recto et au verso), un hybride joueur de cor au folios 69 r et v, un homme debout joueur de harpe au folios 83 r et v (de couleur différente au recto et au verso) et un personnage faisant semblant de jouer d'un instrument à archet en frottant des pinces à feu sur un soufflet aux folios 10 r et v . Une autre particularité de cet ouvrage est son décor qui s'appauvrit au fil des pages (pages historiées puis simplement illustrées de feuillages, puis ceux-ci se réduisent à l'entourage de la lettrine, puis l'ouvrage s'achève par des pages vides ne comportant plus que les lignes repères.

Fin XVème

* f 13r et f 13v : singe en position assise, de profil, tourné vers l'extérieur de la page contrairement à la plupart des autres personnages de l'ouvrage

1 bourdon d'épaul extérieurement conique régulier, sans raccor et doté en guise de pavillon, d'une sorte de couronne plate au bord ondulé comme une marguerite. Tuyau mélodique extérieurement très légèrement conique et doté d'un cylindre plat plus épais que celui de bourdon en guise de pavillon et d'une souche représentée de la même façon. Pas de porte-vent représenté. Sac rouge à cole de cygne fin.

* f53r et f53v : hybride homme-oiseau, coifié d'un grand chapeau à deux pointes, l'une rouge, l'autre jaune

1 bourdon d'épaule avec raccord à mi longueur et s'évasant en pavillon dont l"extrémité, vraisemblablement ouverte, est visible. Tuyau mélodique s'évasant également en pavillon. Petit porte-vent non en bouche mais juste devant celle-ci, Poche bleue à col de cygne bien dessiné. Les tuyaux sont dorés

A voir sur la base Gallica à l'adresse : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b525044884/f13.item

A. Unterberger


PARIS : Bibliothèque Nationale de France Rothschild (2534 f.75)

Manuscrit enluminé : "Heures à l’usage de Paris" par le Maître d’Adélaïde de Savoie, le Maître des Heures de Marguerite d’Orléans et le Maître de la Légende dorée de Munich. Berger debout jouant en tenant le hautbois relevé à 45° environ

Vers 1460 (sauf les f.124, 126 et 132 v qui seraient de 1440-50 et dus au Maître des Heures de Marguerite d’Orléans)

Long et fin bourdon d'épaule cylindrique comportant un raccord aux deux tiers de la longueur et se terminant en un petit pavillon, hautbois cylindrique très fin à petit pavillon, porte-vent long et fin

E. König, "Französische buchmalerei um 1450", Berlin 1982 (photo.)

P. Boragno


PARIS : Bibliothèque Nationale de France Rothschild ()

Manuscrit enluminé : "Rotschild Gesänge"

Vers 1300, Flandres

* f. 158 : chèvre

* f.177v : Porc

* f. 180v : lièvre

Randall op. cit.

F. Schneider


, Menu général, Sommaire alphabétique, Départements, Personnages, Thèmes, Menu Paris