Références situées dans les communes dont le nom commence par F


FALAISE (Calvados) : Château de la Fresnaye, dans un des salons

Tableau anonyme : scène de genre dans le goût des "chinoiseries)

Vraisemblablement second quart du XVIIIème

Bourdon s'enroulant au dessus de l'épaule et retombant dans le dos, terminé par un pavillon en corne de vache, grand et gros chalumeau fortement conique sans pavillon.

J.C. Compagnon


FATOUVILLE-GRESTAIN (Eure) (voir fiche photos) : " Manoir de la Pommeraye ", porterie (porte monumentale), sculpture juste au dessus de l'ogive du passage.

Sculptures d'inspiration XV-XVIe siècle dont un cornemuseux debout, coiffé d'un chapeau au bord droit relevé, vétu d'une cape

Construction d'aspect médiéval ce " manoir " est, en réalité, une construction du début du XXe siècle

1 bourdon d'épaule très conique, assez court et décoré de quelques traits sur son pavillon. Tuyau mélodique également conique, sans pavillon, raccordé au sac par une fine souche en forme de tête d'oiseau prolongeant le col de cygne du sac. Porte vent cylindrique tenu en bouche.

C. Brassy


FECAMP (Seine-Maritime) : Eglise de la Trinité, grand buffet de l'orgue (derrière le petit mais visible de la nef). Cet orgue provient de Montivilliers; il fut commandé en 1746 à des facteurs de Rouen : les frères Le Febvre. Il fut transféré lors du concordat.

Sc/bois : trophée avec musette, luth, hautbois (?), ruban et feuillages. En vis-à-vis autre trophée avec tompette à un enroulement. Sur la tribune de l'orgue : série de trophées de la même main probablement : harpe, luths, serpent, flûte de Pan, cistre antique, tambour de basque, cor et divers instruments à vent (clarinette et trompette droite ?)

 

2 chalumeaux (1 grand à pavillon et un petit piriforme doté de trous); boîte à bourdons. A l'arrière plan est représenté soit un hautbois indépendant de la musette, soit le porte vent de celle-ci


FECAMP (Seine-Maritime) voir fiche photos: Eglise de la Trinité, chapelle St-Joseph : tombeau de Robert de Putot (abbée de 1307 à 1326)

Sc/pierre : scènes de l'enfance du Christ, adoration des bergers, berger assis en bas à gauche

Vers 1326

Ne subsiste que le sac


FECAMP (Seine-Maritime) voir fiche photos : Eglise Saint-Etienne, choeur, baie à gauche en regardant le choeur

Vitrail, registre principal : nativité avec adoration de deux anges et des bergers à l'arrière plan. Le berger à la cornemuse est situé complètement à gauche de la composition, juste au dessus de l'ange aux ailes rouges

1880 par J. Boulanger (?, signé en bas du vitrail, dans l'herbe)

Deux tuyaux jointifs, de longueurs inégales, dotés de trous de jeu et se terminant en pavillon, curieusement portés sur l'épaule, sac blanc.

J. Goniak


FECAMP (Seine-Maritime) : Palais Bénédictine

Ivoire sculpté : triptyque vénitien attribué à Bartholoméo Taddeo Cigoli; scène inférieure du panneau central : nativité avec adoration des bergers; berger debout à droite

XVème, Italie

Sans bourdon

Signalons dans ce même musée, un tableau de l'école italienne dans le style de Giotto représentant une nativité avec un berger tenant un bâton coudé dont la partie dépassant de l'épaule, non alignée avec la partie inférieure) a la forme d'un bourdon de cornemuse (conique)


FECAMP (Seine-Maritime) : Musée des arts et de l'enfance, seconde salle du rez-de-chaussée à gauche

Assiette en faïence : personnage debout de profil, dans un décor limité à quelques grandes herbes. Il est vêtu d'un manteau bleu, de haut de chausses et de bas; chaussé de sabots et coiffé d'un tricorne.

Est de la France ?

2 hautbois coniques, 1 long bourdon d'épaule d'un seul tenant et pavillon schématique. Sac et tuyaux sont jaunes. Petit porte-vent conique en bouche. Position des mains regroupées en haut des hautbois.


FIGANIERES (Var) (voir fiche photos) : Petite place dans le haut du village avec scène crée à partir d'une maison démolie mais dont la maison mitoyenne a été conservée.

Peinture murale pour partie en trompe l'oeil, sur le pignon proprement dit mais également sur les contreforts : face donnant sur la rue du contrefort droit : groupe de cinq enfants musiciens dans l'encadrement d'une ouverture en trompe l'oeil, avec olivier en fond se détachant sur le ciel bleu : tambour, cornemuse, 2 luths et une flûte. A noter la présence d'autres musiciens à gauche de la scène de banquet : luth, hautbois long et fin et tambour à cymbalettes

2019 par Alain Durdu (qui a signé une autre grande peinture murale sur le thème de l'olive dans le village voisin de Callas)

1 bourdon d'épaule, hautbois conique et petit bourdon parallèle, tous deux monté sur un boitier de forme pas très lisible, sac en forme de haricot en cuir brun sans housse, à couture recouverte d'une bande de cuir plus foncé, petit porte-vent en bouche. Tous tuyaux de même couleur brun un peu terne. On reconnait bien le type d'instrument dit actuellement "musette d'étude" dans sa version avec grand bourdon, c'est à dire une musette du centre-France sans ajout de bagues décoratives. On relève toutefois la présence d'une bague intermédiaire atypique sur le dernier élément du grand bourdon, dont la forme apparait ramassée du fait de la perspective.


FLAVACOURT (Oise) (voir fiche photos) : Eglise paroissiale Saint-Clair, sacristie (ancienne chapelle St-Jean Baptiste, construite en 1333 et devenue sacristie au XVIIème siècle)

Peinture sur bois : voûte lambrissée représentant un impressionnant concert d'anges musiciens (38 seraient encore visibles, certains ayant disparus avec le temps). debout, de profil. les deux anges cornemuseux sont situés dans les deux coins inférieurs gauche, parties malheureusement les moins bien conservées de l'ensemble.

XVIème siècle

* un bourdon d'épaule dont on ne voit que le début (le reste est coupé par le mur. S'agirait-il du porte-vent ?), sac à long et fort col de cygne, s'achevant probablement par une souche en forme de tête animale sur laquelle est fixée un hautbois de taille moyenne extérieurement conique. Il semble qu'une planche ait été déplacée (et une manquante) au niveau de la tête de l'ange dont l'auréole arrive au niveau des yeux

* 1 borudon d'épaule extérieurement cylindrique, dont l'extrémité, quasi effacée, devait probablement s'évaser en pavillon. Tuyau mélodique en grande partie effacé dont le tracé semble avoir été courbe d'après la position des mains. Il semble également s'être terminé en pavillon (en partie visible). Petit porte-vent simple, tenu en bouche. Gros sac très globulaire, formant toutefois un col de cygne bien dessiné de gros diamètre.

P. Boulfroy


FLAVIGNY SUR OZERAIN (Côte-d'Or) (voir fiche photo) : Eglise St-Genès, miséricorde de stalle (côté nord)

Sc/bois

Fin XVème, début XVIème d'après la bibliographie, XIIIème-XIVème-XVème d'après la gardienne de l'église

Sans bourdon, sac sous le bras droit, berger (?) vêtu d'un large manteau dont les pans sont retroussés sur le devant, laissant apparaître le pieds. Ce personnage est représenté debout contrairement à la plupart des autres miséricordes connues représentant des cornemuseux assis ou en buste. (Le cornemuseux de Lautenbach (ref.) est également debout)

F. Gosselin op. cit. (dessin schématique de l'instrument)


FLERS (Orne) : Musée du château

Médaillon en camaïeu de bleus : « Jeune berger » : dans un décor champêtre (arbres, blocs de pierre) un berger est assis, de trois quart droit. Il tient une petite enveloppe de la main gauche et tend un doigt pour montrer à un pigeon la direction à prendre pour envoyer ce message Un mouton lui fait face. Un chien est couché à ses pieds et redresse la tête. Derrière lui des tissus plissés dont certains peuvent constituer la poche de la cornemuse. Un second médaillon, conservé également dans ce musée et formant pendant montre l’arrivé de la colombe portant le message à la bergère.

fin XIXème ou début XXème par Alfred Dan (1852 - 1926)

Cornemuse figurée uniquement par deux tuyaux coniques divergents s’échappant de tissus plissés

Fiche avec photo sur https://collections.musees-normandie.fr


FLERS (Orne) : Musée du château

Huile sur toile de Théophile-Louis Deyrolle (1844 - 1923) : « La danse improvisée » : scène bretonne (tous les personnages sont en costume) représentant, dans le cadre d’un sous-boi, deux sonneurs : un homme d’âge mur au biniou et un adolescent à sa gauche à la bombarde, adossés à la partie haute d’une fontaine, faisant danser trois jeunes femmes se tenant par la main et paraissant inviter une quatrième à les rejoindre pour fermer la quadrette. La jeune femme invitée est assise sur le bord de la cuve en pierre de la fontaine, la main gauche posée sur une cruche fermée vernissée jaune. A l’arrière plan à droite deux autres femmes regardent la scène de loin.

Fin XIXème début XXème

Biniou kozh correctement représenté, même si le bourdon d’épaule parait plus court qu’en réalité du fait de la perspective. Tuyau mélodique conique, à peine plus long que la largeur des deux mains. Petit porte vent dressé non tenu en bouche, poche tenue plutôt sur le ventre que sous un bras. Tuyaux bruns de même que la bombarde

Fiche avec photo sur https://collections.musees-normandie.fr

Ce tableau a été représenté sur des faïences de Quimper (1) dont un grand plat rond conservé au Musée Jules Verlingue à Quimper (cf ref. avec photos), un grand plat rond Henriot est passé aux enchères début décembre 2019 et un autre assez similaire en février 2019. On retrouve également la scène sur des objets tel ce porte feuillets à couverture en cuivre gravé avec cette scène, passé sur eBay en juin 2020

(1)et d’autres faïenceries : un plat en faïence de Tours par Gustave Asch (1896-1911) avec ce motif est passé sur eBay en 2020, ce qui indique que le tableau est antérieur à 1911

Y. Davy

 


FLEURIEL (Allier) (voir fiche photos) : église Notre-Dame

Peinture murale : ange musicien avec une cornemuse dans un quadrilobe

 

Un bourdon d'épaule conique, hautbois conique sensiblement de même longueur, petit porte-vent cylindrique, tout tuyaux jaunes et sac brun clair. l'ange a les deux mains posées assez haut sur le hautbois qui comporte pourtant des trous plus bas.

J.F. Maxou Heintzen d'après La Chavannée


FONS (Lot) : Chapelle Notre-Dame, vitraux anciennement au château de Fons, déplacés lors de la révolution et revenus à Fons après de nombreuses pérégrinations.

Vitrail : centaure cornemuseux

 

1 bourdon d'épaule, hautbois simple

Présenté en photo. N.B. dans le cadre de l'expo. organisée en 1987 par "l'association pour les musiques de tradition populaire en Quercy
Jaquette de la cassette du groupe "Aval-Aval" et couverture du livret correspondant (photo.)
X. Vidal in Quercy Recherche n°75 janv-fev. 94 (photo. en couverture)

F. Lermier


FONTAINEBLEAU (Seine-et-Marne) : 222 rue Grande

Portail en fonte (Cf. Albas, Metz, La Rochelle, Hermanville, Paris, Ribeauvillé, Thiers, Toulouse etc.)

Y. Guibé


FONTAINEBLEAU (Seine-et-Marne) : Château

Tapisserie à l’aiguille sur un dossier de fauteuil

XVIIème

Sans bourdon

"L’Estampille" n°110, juin 1979 (photo.)


FONTAINEBLEAU (Seine-et-Marne) : Château, grande galerie, cinquième ? sud, à droite du tableau de Rosso Fiorentino " Mort d’Adonis"

Sc/pierre ( ?) en bas relief réalisée sous la direction de Rosso Fiorentino : tandis qu’un personnage en tient un autre renversé la tête en bas, le joueur de cornemuse s’enfuit vers la gauche et est figuré de trois quart dos.

Vers 1533-40

1 bourdon d’épaule à jointure médiane, chalumeau assez court

D. Arassze et A. Tönnesmann, "Des europäische Manierismus 1520-1610", Munich 1997, fig. 249 (photo.)

F. Schneider


FONTANGY EN AUXOIS Voir fiche photo (Côte-d'Or) : Eglise, cul de lampe, dans le transept gauche en regardant vers le choeur

Sc/pierre

 

1 bourdon d'épaule brisé (la trace de l'extrémité supérieure est encore visible) ainsi que le porte-vent

"Instruments de musique traditionnels Morvan Auxois", UGMM à Saulieu, (photo. N.B)


FORCALQUIER (Alpes-de-Haute-Provence) (voir fiche photo) : chapelle du pèlerinage

Sc/pierre : ange musicien adossé à une colonne triple

1875 autres anges musiciens : flûte traversière, galoubet-tambourin, luth, lyre, instrument à vent fantaisiste, cornet à bouquin et guitare

2 courts chalumeaux cylindriques divergents, pas de porte vent, pas de bourdon

C.P. & Accordance n°10 juillet-sept.99 (photo N.B.)

F. Schneider


FORNEX (Ariège) : Château

Sc/pierre : cornemuseux accompagné d'un hautbois et d'un joueur de flûte-tambourin

 

Sans bourdon

Charles Alexandre op. cit. 1


FOURCHAUD (Allier) : Château de, voir à BRENET-BESSON (n°0)


FRAISSE-CABARDES (Aude) (voir fiche photos) : Eglise Saint-Martin

Sc/Pierre : cul de lampe (ou culot) : personnage debout, coiffé au bol et vêtu d'une sorte de tunique à encolure ronde. Ses deux jambes sont repliées en arrière pour épouser la forme de la console

Les parties les plus anciennes de l'églises datent de 1545

1 bourdon d'épaule extérieurement conique et s'évasant en pavillon dont l'extrémité semble carrée, boudon décoré de deux séries de trois stries parallèles tournées, l'une à proximité du sac, la seconde à mi-longueur environ. Tuyau mélodique brisé au niveau de la main inférieure (la droite) du musicien (main également manquante). Ebauche d'un porte vent sur le sommet du col de cygne du sac ? Sac de taille assez modérée.

S. Jacques de Dixmude


FREJUS (Var) (voir fiche photos) : Cathédrale, porten cachée par de grand panneau de bois pour la protéger (visible lors des visites guidées)

Sc/bois : couronnement par deux anges, d'une Vierge à l'enfant (l'enfant Jésus lui touchant le sein droit découvert), entouré de chérubins nus et sexués jouant de la flûte traversière (deux en symétrie) et de la cornemuse (en bas) tandis que deux autres jouent avec les entrelacs

Début XVIème

Bourdon d'épaule brisé dont il subsiste la base et une partie du pavillon proche de l'oreille gauche du chérubin. Le bourdon était relativement court et largement évasé en pavillon. Tuyau mélodique de longueur proche de celle du bourdon, plutôt cylindrique et s'évasant en pavillon. Porte-vent en bouche. petit sac en col de cygne.

Luc Charles-Dominique


FREYMING-MERLEBACH (Moselle) (voir fiche photos) : Eglise Saint-Maurice, orgue sur le bas côté de la nef. Un autre orgue (ou la partie principale de celui-ci ? même esthétique) est présent en tribune.

Peinture sur bois sur le buffet : quatre trophées d'instruments de musique :

- vielle à roue, cornemuse, cor en demi-cercle et flûte traversière
- sorte de lyra ou gadulka (Grèce ou Bulgarie), trompe droite, cornet muet (?), lyre
- mandoline violon, cor d'harmonie (à palettes)
- luth, harpe et deux trompe droites

Fin XXème ou début XXIème

 Trois tuyaux jointifs, fortement moulurés, s'achevant tous trois en pavillon sous un tore lui même sous une partie en olive (version schématisée d'un pavillon sous fontanelle ou bien allusion à la forme d'un chalumeau de musette baroque), sans figuration de trous de jeu sur aucun des trois tuyaux. Poche brune à cole de cygne long mais assez large. Pas de figuration de système d'insufflation

M.M. Bina


FRIGOLET (?) (Bouches-du-Rhône) : Abbaye de Frigolet

Tableau

XVIIIème

Musette de cour,

référence à vérifier

P. Sagnier


FROMENTIERE (Marne) : Eglise, retable

Sc/bois :

* berger 1 bourdon d'épaule brisé à la souche, hautbois fin et cylindrique

"Pays et Gens de France", Larousse, Couverture du fascicule Marne et Hte-Marne (photo. couleur en gros plan)

* seconde représentation

 

J. Lanfranchi pour la seconde

 


, Menu général, Sommaire alphabétique, Départements, Personnages, Thèmes, lettre E, lettre G